Nous parlions dans la lettre de mardi d’une nouvelle alliance contractée par plusieurs opérateurs de téléphonies fixe et mobile. Leur objectif : promouvoir l’utilisation d’un seul et unique...

Nous parlions dans la lettre de mardi d’une nouvelle alliance contractée par plusieurs opérateurs de téléphonies fixe et mobile. Leur objectif : promouvoir l’utilisation d’un seul et unique appareil pour se connecter au choix sur un réseaux fixe ou mobile (voir article du 08.06.2004)BT Group fait partie de cette alliance, et avait déjà annoncé il y a quelques semaines la contraction d’un autre partenariat avec Vodafone. D’une durée de cinq ans, celui-ci prévoit la participation de Vodafone au développement du « Blue phone », un combiné sans fil permettant de recevoir aussi bien des appels destinés à une ligne fixe qu’à un téléphone mobile. Aujourd’hui, BT Group fait un nouveau pas vers la réalisation de ce service : l’opérateur britannique a annoncé mercredi qu’il prévoyait de créer un réseau unique multiservices permettant l’utilisation de ce fameux « Blue phone ». Par cette modernisation de son réseau, le groupe entend économiser un milliard de livres annuellement à compter de 2008 ou 2009. En attendant, le projet - baptisé « 21st Century Network » ou « 21CN » - se verra consacrer les deux tiers du budget annuel de l’opérateur, qui compte bien gagner ses premiers abonnés à sa nouvelle offre à compter de 2006. Face à cet optimisme, d’aucuns mettent en exergue les difficultés que pourrait rencontrer l’opérateur sur le chemin de cette convergence : les appareils proposés devront pouvoir se connecter à la fois à la norme de communications Bluetooth, à celle de l’Internet sans fil WiFi, et enfin à celles des réseaux mobiles. Toutefois, si elle se révélait pérenne, la solution pourrait permettre à l’opérateur de compenser son absence sur le marché de la téléphonie mobile. (Atelier groupe BNP Paribas -10/06/2004)