Internet. Le premier opérateur de télécoms britannique BT a annoncé hier le lancement de plusieurs services traduisant ainsi sa volonté de conserver une position dominante sur le marché Internet g...

Internet. Le premier opérateur de télécoms britannique BT a annoncé hier le lancement de plusieurs services traduisant ainsi sa volonté de conserver une position dominante sur le marché Internet grand public. BT a ainsi lancé hier BT Click, son nouveau service d’accès à Internet sans droit d’accès ou abonnement mensuel, facturé uniquement à la consommation à raison d’un penny (10 centimes) la minute en plus du tarif local téléphonique. Ce service d’accès “sans enregistrement” à Internet (http://www.btclick.co.uk/) pourra être utilisé quel que soit le fournisseur de la ligne téléphonique. L’utilisateur paiera le prix de ses connexions avec sa facture téléphonique.

Par ailleurs, BT a aussi lancé un service gratuit de messagerie baptisé “Talk21” que les utilisateurs pourront employer séparément. S’étant engagé à offrir d’ici à 2000, une adresse e-mail à chaque foyer britannique, la messagerie reste pour BT “le principal moteur de l’usage d’Internet par le grand public”. Présenté comme “l’outil de communication du XXIè siècle” Talk21 pourra aussi être accessible sans PC grâce aux nouveaux téléphones multimédias que BT s’apprête à lancer, ainsi que sur les écrans de télévision. Talk21 fera partie de la plate-forme numérique British Interactive Broadcasting (BIB) que lanceront début 1999 BSkyB et BT.

BT a également annoncé le lancement par sa filiale commune en Allemagne, VIAG Interkom, de “Planet Interkom”, un nouveau service de communications mobiles et Internet, commercialisé outre-Rhin à 3,5 pence la minute. (Les Echos - 1er/10/1998)