Grâce au big data, l’informatique décisionnelle devrait concerner désormais tous les salariés qui ont à analyser leurs données pour une meilleure prise de décisions. Encore faut-il qu’ils soient en possession des outils adaptés...

Business Intelligence : à chaque niveau de l’organisation, son outil adapté

Les projets décisionnels ont toujours été un casse-tête pour les départements informatiques. Et si les technologies d’analyse et de traitement du big data permettent aujourd’hui de tirer parti de ce capital informationnel, la plupart des entreprises ne savent pas encore comment mettre en œuvre des solutions concrètes. Lors du Summit sur la valorisation du big data organisé hier par Information Builders, Dr Wolfgang Martin, consultant informatiques et analyste indépendant, a souligné la nécessité de partager ce type d’outils à tous les niveaux de l’entreprise mais en n’oubliant de les adapter à l’utilisateur, quelque soit sa place dans la hierarchie.

Des outils protéiformes pour inclure employés, partenaires et clients

Car en effet, si la business intelligence existe déjà depuis 20 ans,  elle est toujours réservée à quelques membres des directions générales : aujourd’hui entre 70% et 80% des effectifs d’entreprise n’y ont pas encore accès. Il est donc crucial d’intégrer tous les membres d’une organisation dans une démarche décisionnelle de qualité. « De la même manière qu’un cerveau humain procède entre l’hémisphère sensoriel et l’hémisphère analytique, une entreprise doit s’équiper d’un système unifié permettant aux deux parties de travailler main dans la main, ceux qui ont le contact direct avec les clients et ceux qui définissent les stratégies opérationnelles » commente Dr . Rado Kotorov, vice-président du groupe Information Builders.

Les réseaux sociaux s’invitent également dans la business intelligence  

Toujours est-il que tous les employés et les collaborateurs ne sont pas habitués au même système informatique. Si les haut dirigeants peuvent s’appuyer sur des outils analytiques complexes,  les employés comme les clients doivent, de leur côté, avoir un outil similaire à une application sur Apple Store, ergonomique et simple d’usage. Et ce dans l’objectif d’accélérer la vitesse de la collecte et de l’analyse des données afin de mieux prendre des décisions. Car, comme l’explique le Dr Wolfgang Martin, la réussite d’une entreprise dépendra de plus en plus de sa capacité à monétiser des données massives, de son aptitude à effectuer des recherches et d’analyses en temps réel et à rendre visible les résultats fiables à tous les niveaux de l’entreprise.

Rédigé par Ruolin Yang
Journaliste