de l'ouverture hier du salon Interop, Cegetel a présenté son offre professionnelle. L'opérateur veut développer sa présence sur Internet et sur Intranet "nous allons profiter des ruptures technologi...

de l'ouverture hier du salon Interop, Cegetel a présenté son offre professionnelle. L'opérateur veut développer sa présence sur Internet et sur Intranet "nous allons profiter des ruptures technologiques pour prendre une place prépondérante sur ces marchés". L'offre de Cegetel est centrée sur IP, le protocole Internet. Un service de connexion permanente à haut débit à Internet, est ainsi proposé, disponible dans 70 villes françaises et à terme vers les Etats-Unis. Actuellement, une liaison à 45 mégabits est en négociation avec MCI. Cegetel veut également offrir un environnement sécurisé et l'hébergement de sites Web. Cetegel propose dans le domaine des Intranet, des services de messagerie, du commerce électronique, des extensions Extranet et l'ensemble des dispositifs de sécurité type "firewall". L'opérateur veut présenter une facturation forfaitaire donnant accès sans surcoût "à de nouvelles fonctionnalités tous les trois mois". Un service de relais de trames mis en place par Cegetel permet de raccorder des réseaux locaux d'entreprise. Selon les dirigeants de Cegetel, dans le domaine de l'entreprise, 50 % du chiffre d'affaires proviendra d'Internet et d'Intranet et 50 % des activités liées à la voix. Cegetel offrirait dans ce dernier domaine des tarifs bruts aux PME inférieurs de 23 % à ceux de France Télécom. La baisse serait de 15 % pour les 5 000 premières entreprises françaises. Pour attaquer ce marché des entreprises, la société mise également sur toute une gamme de services. Le service longue distance, Pleiade, sera étendu dès janvier à toute la France. Un service de réseau d'entreprise comportant un grand nombre de fonctions intelligentes (renvois d'appels de site à site, définition des droits d'appels ....) sera mis en place en février. En 2001, selon Cegetel, 30 % des entreprises de plus de 500 salariés devraient disposer de centres d'appels (5 % en 1996), 90 % disposeraient d'une messagerie électronique, 35 % d'un Intranet et 25 % de PABX sans fil. (La Tribune - Les Echos - 21/10/1997)