lilloise. Il ne se passe pas une semaine sans que l’Agence pour la promotion internationale de Lille métropole (l’Apim) ne fasse l’objet d’une demande d’installation d’un centre d’appel. On dénomb...

lilloise. Il ne se passe pas une semaine sans que l’Agence pour la promotion internationale de Lille métropole (l’Apim) ne fasse l’objet d’une demande d’installation d’un centre d’appel. On dénombre déjà une bonne quinzaine de sociétés dans la métropole lilloise spécialisées dans l'émission et la réception d’appels, comme Assonance, Téléperformance ou Contactel. Actuellement six projets relativement avancés, français, anglo-saxons ainsi qu’asiatiques sont en cours d’étude pour un nombre moyen d’emplois de 300 personnes environ par centre. 80 % des sociétés de vente par correspondance françaises, ayant depuis longtemps créé leurs propres centres d’appel, se trouvant dans l’agglomération lilloise explique en partie cette attraction. La grande distribution est aussi grande consommatrice de marketing téléphonique. Norauto vient ainsi de créer son propre centre d’appel intégré à Lesquin avec 11 téléopérateurs. Beaucoup d’entreprises de la finance (banques, assurances, sociétés de crédit à la consommation) ont aussi intégré leur propre centre d’appel dans la métropole. L’Apim explique “avec ses installations de distribution inégalées, nécessaires à de nombreuses activités de passation de commande, le Nord-Pas-de-Calais représente un véritable centre de marketing téléphonique à valeur ajoutée avec ses services de distribution et de logistique leaders en France”. Les sociétés du secteur informatique et des télécoms se sont aussi développées pour les besoins des entreprises de marketing téléphonique “ce domaine représente aujourd’hui plus de 430 établissements sur l’agglomération lilloise employant plus de 3 500 personnes”. L’attractivité de l’agglomération lilloise, proche à la fois de Londres par l’Eurostar et de Paris grâce au TGV, contribue aussi à la multiplication de ces centres d’appel. Récemment, la cinquième banque britannique, Abbey National, a non seulement installé son siège France à Lille, mais aussi sa plate-forme téléphonique de vente. (Les Echos 13/10/1998)