Au premier semestre 1999, France Télécom a réalisé un chiffre d'affaires de 85,14 milliards de F (12,98 milliards d'euros), soit une hausse de 9,2 % par rapport au premier semestre 1998 (77,94 milli...

Au premier semestre 1999, France Télécom a réalisé un chiffre d'affaires de 85,14 milliards de F (12,98 milliards d'euros), soit une hausse de 9,2 % par rapport au premier semestre 1998 (77,94 milliards de F). La forte progression du chiffre d'affaires d'itinéris (+ 53,9 %) et l'essor des activités à l'International (+ 41,2 %) contribuent à la croissance du chiffre d'affaires consolidé. Au cours du premier semestre, la croissance du trafic téléphonique global (fixe et mobile) s'établit à 9,8 % par rapport au premier semestre 1998. La forte progression du trafic généré par les nouveaux usages (accès à l'Internet et communications de mobiles) ainsi que le développement du trafic d'interconnexion expliquent cette croissance. Au cours de cette période, les opérateurs concurrents ont vu leur part sur le marché des communications longue distance (nationales et internationales) passer de 5,1 % en décembre 1998 à 12,1 % au 30 juin 1999. Grâce au développement des opérations à l'international, le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe (47,91 milliards de F) progresse de 3,5 %. Les produits des mobiles passent de 10,68 milliards de F au premier semestre 1998 à 15,33 milliards de F au premier semestre 1999, soit une hausse de 43,4 %. Le développement rapide d'itinéris : 6,9 millions d'abonnés au 30 juin 1999, soit une augmentation de 3 millions d'abonnés au cours des douze derniers mois (+ 77,4 %), est, pour une large part, responsable de cette forte croissance. En nombre d'abonnés, la part de marché d'Itinéris de 49,2 % au 30 juin demeure stable. Au premier semestre, Itinéris a réalisé un chiffre d'affaires de 11,4 milliards de F, en hausse de 53,9 %. Le chiffre d'affaires des liaisons louées et transmission de données s'élève à 7,77 milliards de F (+ 4,1 %). La progression s'établit à 8,6 % hors activité des services mondiaux, essentiellement Global One. Le chiffre d'affaires des services d'information (4,1 milliard de F) augmente de 17,6 %, correspondant pour l'essentiel à l'intégration des activités du groupe Oda intervenue le 1er juillet 1998. Au 30 juin 1999, le service d'accès à l'Internet Wanadoo totalisait 768 000 abonnés (+ 55 % en six mois), soit une part de marché de 36,9 %. Alors que le trafic du kiosque téléphonique Audiotel progresse de 6,3 %, le volume d'activité du Minitel et de l'Annuaire Electronique diminue de 4,5 %. Le chiffre d'affaires consolidé des activités réalisées à l'international s'élève à 8,89 milliards de F, soit une augmentation de 41,2 % par rapport au premier semestre 1998. Le développement des activités de téléphonie fixe (1,6 millions de lignes téléphoniques hors de France, dont 783 000 pour Uni 2, la filiale espagnole après sept mois d'activité), et la forte croissance des activités mobiles (2,3 millions d'abonnés aux réseaux mobiles des filiales consolidées, soit près de 50 %) sont pour une large part à l'origine de cette progression. (Communiqué de presse du 12/08 de France Télécom)