Pour se positionner comme leader de l’Internet des Objets, l’entreprise adapte ses produits aux besoins de chaque industrie.

Cisco veut transformer les objets en service

Leader mondial de serveurs et matériels réseau, Cisco a dévoilé la semaine dernière sa stratégie globale visant à se positionner sur le secteur transversal et en pleine croissance de l’Internet des Objets. En créant un département spécifiquement dédié au développement de produits et de services connectés en collaboration avec des entreprises de hardware, l’entreprise suit les pas d’autres géants américains,  notamment GE et son programme dédié à l’Internet Industriel. Alors qu’Intel estime que 85% des données utilisées par l’Internet des objets est déjà généré en interne par les compagnies, Cisco va au delà de la simple connectivité et propose des produits(hardware) adaptés à chaque industrie et développés grâce à plusieurs partenariats.

Un département spécifique misant sur la collaboration

Cisco recycle une stratégie qui a déjà fait ses preuves dans d’autres secteurs devenus fleurons de l’entreprise, la création de ce département dédié à l’Internet des Objets vise à développer des produits spécialisés comprenant des logiciels intégrés vendus avec une marge importante. Le développement spécifique de ces produits passera vraisemblablement par une collaboration croissante avec des leaders des services et des produits connectés. Prolongement de cette même logique de déploiement, Cisco mène une politique active d’acquisitions de startups pionnières dans ce secteur. Récemment l’entreprise a racheté pour près d’1 milliards de dollars l’entreprise Meraki développant des appareils connectés pour des infrastructures lourdes et à grande échelle (Campus universitaires, hôpitaux, hôtels etc.)

S’adapter aux spécificités de chaque industrie

L’entreprise a élaboré des solutions clés en mains adaptées aux attentes de chaque industrie. Cette stratégie s’incarne dans des changements techniques minimes mais permettant au potentiel de l’internet des objets de se réaliser entièrement. Ainsi les réseaux de transports comme le train présentent des enjeux spécifiques: la poussière de métal générée par les freins des véhicules peut altérer fatalement le fonctionnement des capteurs connectés, Cisco s’est donc associé avec un autre producteur pour proposer des boitiers ultra résistants protégeant les circuits connectés des débris. Cisco déploie la même logique dans différents secteurs, identifiant les besoins spécifiques et protocoles propres à chaque industrie et leur offre une solution cumulant logiciel performant et produit techniquement adapté.  Autre exemple, les plateformes pétrolières produisent un flux de données considérables et pertinentes mais les transmettre aux serveurs à terre s’avère être extrêmement couteux, Cisco envisage donc un réseau maillé(mesh network) qui capte et retient les données à bord. Cette stratégie vise à transformer potentiellement tout objet “dormant” en service connecté, alors que seulement 4% des outils industriels font aujourd’hui partie de l’Internet des objets.

 
Rédigé par Thomas Meyer
Fonction - Journaliste, Business Analyste