Le clavier tactile, sur les téléphones portables, cela n'a rien de nouveau. A moins qu'il ne reconnaisse les empreintes digitales de son propriétaire. La société californienne Atrua Technologies...

Le clavier tactile, sur les téléphones portables, cela n’a rien de nouveau. A moins qu’il ne reconnaisse les empreintes digitales de son propriétaire. La société californienne Atrua Technologies a dévoilé dimanche son premier produit, baptisé « Atrua Wings » : il s’agit d’un clavier tactile qui intègre la reconnaissance des empreintes digitales, grâce à un capteur intégré.

Quel est l’intérêt de cette innovation ? A l’heure où les téléphones portables offrent de plus en plus des options de navigation sur Internet, la lecture des empreintes digitales sécurise toute transaction en ligne et toute identification de l’utilisateur. Hors connexion, l’ « Atrua Wings » fonctionne comme n’importe quel autre clavier tactile, permettant de naviguer dans les menus du téléphone, de composer un numéro du bout du doigt, etc.

La société Atrua Technologies a été créée en 2000, grâce aux fonds des filiales d’investissement de grands noms comme Nokia, Acer, Intel ou Ericsson. Onze brevets ont déjà été déposés par Atrua pour ses technologies basées sur la reconnaissance tactile. Pour les utilisateurs, il faudra attendre la fin de l’année pour que soient commercialisés les premiers « Atrua Wings », sur certains modèles de téléphones. Dans un communiqué, Atrua a annoncé avoir déjà conclu des contrats fermes avec des fabricants de téléphone.

Pour les véritables impatients férus de nouvelles technologies, il faut savoir qu’Atrua fera une démonstration de son clavier sur le stand de Nokia, au 3GSM World Congress de Cannes, cette semaine.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/02/2004)