Tout type d’entreprises, que ce soit en taille qu'en domaine d'expertise, pourrait tirer un avantage à adopter l’informatique en nuages.

Le cloud bénéficierait autant aux grandes qu’aux petites entreprises

Les solutions de cloud computing seraient profitables à tous les secteurs de l’industrie, et aux grandes entreprises comme aux plus petites. C'est en effet ce qu'à rappelé Micro Strategy, lors d'une conférence issue de l'événement MicroStrategy World 2013. Le système de l’informatique dématérialisée permettrait, en abolissant le besoin d’une infrastructure et modifiant les usages du business intelligence (informatique décisionnelle), d’accélérer le processus de développement des produits et d’atteindre un taux de rentabilité beaucoup plus rapidement.

Des nuages pour tous

Selon les données recueillies par Micro Strategy auprès de leurs clients utilisateurs de services d’informatique en nuages, l’informatique en nuages servirait avant tout à concevoir des applications mobiles : 80% des entreprises utilisatrices s’en servent de cette manière, et permettrait de réduire le coût de développement d’une application jusqu’à 30%.Ce système serait par ailleurs profitable à un large éventail d’industries. Le commerce de détail représenterait 20% des entreprises utilisatrices de solutions d’informatique en nuages. Viendraient ensuite les médias et la publicité à hauteur de 18% puis les systèmes de santé et les entreprises à but scientifique à hauteur de 11%. Pour les grandes entreprises, ce choix serait motivé par leur expérience et, pour les plus petites, se tourner vers l’informatique en nuages serait moins une question d’expérience ou de motivation que de choix, car le cloud computing serait l’une des méthodes les plus simples à adopter dans leur infrastructure.

Quelle sécurité pour le transfert de données ?

La sécurité des données est un sujet sensible qui réapparaît sans cesse lorsqu’il s’agit de l’archivage de données grâce au cloud computing, et L’Atelier s’est récemment fait l’écho de plusieurs études qui traitent de ce sujet. Pour Ian Matteson,Vice-président de Micro Strategy Cloud, « la majorité des clients non-américains n’aiment pas savoir que leurs données sont stockées aux États-Unis. En Europe et en prenant l’exemple de Micro Strategy, il existe un centre de traitement des données à Londres. » Une autre solution serait d’opter pour une solution on-premises. Celle-ci permet d’installer le serveur abritant les données à l’intérieur de l’entreprise cliente, assurant ainsi que les données demeurent dans la circonscription d’un pays.

 

Rédigé par Guillaume Parodi
Rédacteur