« Dans un environnement où les difficultés économiques persistent, il est encourageant que Colt ait réussi à enregistrer une nouvelle progression de ses principaux résultats d'exploitation. Le...

« Dans un environnement où les difficultés économiques persistent, il est encourageant que Colt ait réussi à enregistrer une nouvelle progression de ses principaux résultats d'exploitation. Le chiffre d'affaires a augmenté de 14 % en 2003, s'établissant à 1,733 milliard d’euros (£1,166 milliard), alors que l'Ebitda (bénéfices avant taux d’intérêt, impôts, dépréciations et amortissements) à 242,88 millions d’euros (£163,4 millions), a progressé de 128% » a expliqué Barry Bateman, le président de Colt.

« Colt reste financièrement solide. Nous avons à nouveau réduit notre consommation de trésorerie, celle-ci étant passée de 445,92 millions d’euros (£300 millions) en 2002 à 45,19 millions d’euros (£30,4 millions) en 2003. Même en tenant compte du rachat et du remboursement de certaines de nos obligations, pour un montant total de 214,84 millions d’euros (£144,5 millions), nous avons terminé l'année avec 1,192 milliard d’euros (£802,4 millions) de disponibilités et ressources liquides. Nous demeurons confiants pour atteindre notre objectif d’autofinancement de façon continue en 2005 » a-t-il poursuivi dans le communiqué de presse de la société.

Le contexte 2004 s’avérant toutefois toujours difficile pour Colt, selon les propos de l’opérateur, la bourse de Londres a réagi hier à la baisse : - 5,88 %. Gageons toutefois que les services télécoms repartent suffisamment à la hausse cette année afin de permettre à l’opérateur alternatif européen d’atteindre ses objectifs.

(Atelier groupe BNP Paribas - 25/02/2004)