Les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux aux Etats-Unis. Les start-up de la première saison du Y Combinator 2016 se sont penchées sur cette évolution du monde du travail en proposant des solutions innovantes au service de ces nouvelles générations de travailleurs.

Y Combinator : les start-up connectent entreprises et travailleurs indépendants

D’après l’étude « Freelancing in America : 2015 », réalisée par Freelancers Union et Upwork, l’écosystème des travailleurs à la demande, ou freelances, regroupe maintenant près de 54 millions d’Américains, soit un peu plus d’1/3 de la population active aux États-Unis. Deux raisons expliquent cette croissance du nombre de travailleurs à la demande. D’un côté les travailleurs et particulièrement les nouvelles générations Y et Z, recherchent plus de liberté et de flexibilité et rejettent donc le modèle traditionnel de l’emploi dans une seule entreprise – 43% des freelances sont d’ailleurs des « millennials », de l’autre côté le modèle du travail à la demande permet aux entreprises d’embaucher des experts d’un domaine ayant des compétences très spécifiques pour répondre à un besoin précis sur une durée déterminée, autrement dit une aubaine pour les employeurs.

 Freelancing in America 2015

Etude : Freelancing in America 2015 

Lors du demo day du Y Combinator, plusieurs start-up ont confirmé cette mutation de l’emploi traditionnel vers le modèle du « freelancing ». De la mise en relation entre entreprises et freelances, aux services dédiés aux travailleurs indépendants, tour d’horizon des solutions des start-up du Y Combinator.

Aider les entreprises dans leurs tâches quotidiennes

Konsus met en relation entreprises et freelances pour les tâches quotidiennes des entreprises, comme pour des missions plus complexes qui exigent des compétences spécifiques. Un power point dont le design est à améliorer, des données à modéliser sur Excel ou encore un logo à dessiner : il suffit d’envoyer une demande directement sur le chat de la start-up ou via l’outil de communication Slack et Konsus s’occupe de trouver un freelance dont le profil correspond à la mission, qui se met à l’ouvrage instantanément. Lancée en août 2015, la jeune pousse a déjà un portefeuille de 250 entreprises clientes et affiche un taux de croissance de 10% mensuel.

Konsus trouve les meilleurs travailleurs indépendants pour réaliser vos tâches

Konsus trouve les meilleurs travailleurs indépendants pour réaliser vos tâches

Des plateformes d’experts à la demande

Stealth Worker propose également une plateforme de mise en relation mais s’est positionnée sur un secteur spécifique, celui de la cybersécurité. Ken Baylor a été Chief Security Officer pendant plus de 10 ans et de cette expérience, il a tiré un constat : le modèle d’emploi traditionnel - des employés à temps plein en CDI – n’est plus adapté aux besoins des entreprises, particulièrement dans le domaine des nouvelles technologies. Celles-ci ont aujourd’hui besoin d’experts qualifiés ayant des compétences techniques très pointues, la cybersécurité étant un des exemples les plus frappants : 1 million de postes seraient inoccupés par manque de candidats qualifiés.

Pour résoudre ce problème, Stealth Worker a rassemblé des experts de la cybersecurité sur une plateforme en ligne, sur laquelle les entreprises peuvent engager ponctuellement ces ressources. Lancée en Janvier 2016, la start-up a déjà convaincu 20 clients, affiche un taux de croissance mensuel de 105% et annonce être déjà rentable !

Bonsai automatise les contrats et paiements des travailleurs indépendants

Bonsai automatise les contrats et paiements des travailleurs indépendants

Soulager la gestion administrative des travailleurs indépendants

La croissance du nombre de freelances pose la question d’une nouvelle forme de protection des travailleurs et appelle à la création de services innovants pour accompagner ce nouveau type de travailleurs comme le ferait le service RH d’une entreprise.

Bonsai s’est ainsi donnée pour mission de soulager les freelances des pénibles tâches administratives qui leur incombent, et de leur garantir un paiement rapide. En effet, les fondateurs de la start-up estiment que 50% des travailleurs indépendants seraient payés en retard voire non payés. En automatisant les contrats, les factures et les paiements entre freelances et entreprises, Bonsai permet aux designers et autres développeurs de se concentrer sur leur cœur de métier plutôt que de perdre de précieuses heures de travail en se noyant dans la gestion administrative de leur business. Lancée en Décembre 2015, Bonsai gère déjà les paiements de plus de 15 000 travailleurs indépendants, laissant présager un bel avenir pour la start-up.  

Retrouvez ici le premier article de notre série sur la saison n°1 de 2016 du Y Combinator, portant sur la robotique 

 

Rédigé par Lucie Jan
Strategy & Innovation Analyst