En 2000, CompleTel Europe a réalisé un chiffre d’affaires de 33,6 millions d’euros, en hausse de 1 074 % par rapport à 1999. Le résultat d’exploitation, avant intérêts, taxes, amortissements et prov...

En 2000, CompleTel Europe a réalisé un chiffre d’affaires de 33,6 millions d’euros, en hausse de 1 074 % par rapport à 1999. Le résultat d’exploitation, avant intérêts, taxes, amortissements et provisions, est une perte de 91,1 millions d’euros, contre une perte de 25,3 millions d’euros en 1999. Au 31/12/2000, les réseaux locaux en fibres optiques atteignaient une longueur totale de 1 490 km, dont 1 120 km déployés en 2000. CompleTel a mis en service 5 nouveaux réseaux locaux en 2000, ce qui porte à 11 le nombre de villes équipées de réseaux CompleTel. Fin 2000, CompleTel comptait au total 654 clients connectés, dont 609 au cours de l’année. 530 immeubles étaient connectés au 31/12/2000. Le nombre total de commandes de services s’élève à 2 094, en progression de 1 024 % pendant l’année 2000. La division hébergement, Ipcenta a lancé des centres d’hébergement à Paris, Londres, Berlin et Munich. Pour 2001, CompleTel va consacrer ses derniers investissements dans les villes où ses réseaux locaux sont déjà en service. La société prévoit de porter à près de 2 000 km la longueur totale de ses réseaux dès 2001, dépassant ainsi son objectif kilométrique annoncé pour 2003 lors de l’introduction en Bourse. Ayant décalé son déploiement dans plusieurs nouvelles villes, CompleTel lancera pourtant ses services au 2ème trimestre 2001 à Nantes. CompleTel prévoit de réaliser en 2001 un chiffre d’affaires compris entre 120 et 135 millions d’euros et de réaliser un EBIDTA positif sur une base trimestrielle avant la fin 2001 dans la majorité des villes où ses réseaux locaux sont aujourd’hui opérationnels. Jérôme de Vitry a été nommé directeur général de CompleTel Europe, après avoir mené brillamment CompleTel France en tant qu’opérateur alternatif de croissance en France. Tim Samples est nommé Président et chief executive officer, après une période transitoire jusqu’à fin mai 2001. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 28/02/2001)