services de messagerie multimédia 2,5 G et 3 G. Comverse, division de Comverse Technology, spécialiste mondial des logiciels et systèmes pour la création de services réseau multimédia à valeur ajo...

services de messagerie multimédia 2,5 G et 3 G. Comverse, division de Comverse Technology, spécialiste mondial des logiciels et systèmes pour la création de services réseau multimédia à valeur ajoutée, présente les résultats d’une étude indépendante réalisée par Morpace International, menée à Londres, Francfort, Madrid, Milan, Stockholm, Paris, Séoul, New York et Tel Aviv. Cette étude révèle un intérêt majeur du marché, professionnels, grand public et jeunes confondus, pour les services multimédias comme les messageries photo et vidéo sur les réseaux GPRS et UMTS. Selon cette enquête, plus de 80 % des personnes interrogées sont prêtes à utiliser des services de messagerie, photo et vidéo, sur une base quotidienne ou hebdomadaire, dans la mesure où la qualité d’image et la vitesse de transmission sont convaincantes. Près de 90 % des utilisateurs professionnels et résidentiels ont l’intention de créer leur propre contenu multimédia, en plus d’utiliser et de transmettre les contenus proposés par l’opérateur. Parmi les 85 % de personnes intéressées par la messagerie photo, les professionnels insistent sur les avantages en termes de coût et de gain de temps pour le partage de plans, d’images ou de documents ainsi que pour la présentation de catalogues et de designs à leurs clients et collègues. Les jeunes et le grand public insistent, pour leur part, sur l’aspect ludique (shopping, vœux ou vacances) et utilitaire (envoi immédiat d’informations sur un sinistre à leur assureur). 88 % des personnes interrogées sont intéressées par la messagerie vidéo, la plupart prévoyant d’utiliser le service au moins une fois par semaine. La messagerie vidéo est considérée avant tout comme un service de communication sociale. Les loisirs et l’occupation professionnelle ne viennent qu’après. Le principal obstacle à l’adoption des services de messagerie 3G provient de son coût. Les jeunes attendent une tarification comparable au modèle SMS actuel. Le coût de transmission d’une image doit ainsi être fixe, à peine supérieur au coût des SMS. L’ensemble des personnes interrogées accepterait la publicité, si celle-ci n’est pas trop gênante et si elle offre des possibilités de réduction. Professionnels et particuliers souhaitent des interfaces utilisateurs intuitives, adaptées aux différents contextes d’utilisations, par exemple reconnaissance vocale, écrans tactiles et claviers numériques. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 8/10/2001)