La communication en champs proches ouvre de nouvelles possibilités aux marques pour communiquer, mais surtout pour créer du lien avec leurs clients

Mieux connaître ses clients grâce aux NFC sur mobile

La technologie NFC ne résume pas à une plateforme de paiement par téléphone mobile. C'est aussi un moyen de faire interagir entreprises, clients et prospects. Voilà tout l'enjeu d'un projet présenté au salon WIMA 2011 parla société suisse Poken, dans le cadre d'un partenariat avec le spécialiste en semi-conducteurs NXP. Le projet, encore à l'état de prototype, consiste en des "stickers", ou "tags", que l'on peut fixer sur n'importe quel type de support, et qui embarquent des micro-puces contenant des informations (contacts, brochures…). Il suffit d'approcher un téléphone mobile NFC pour récupérer en temps réel ces informations.

Partager sur les réseaux sociaux

« Notre objectif est de donner la possibilité aux entreprises de bâtir une relation plus riche avec ses clients » explique à L'Atelier Carole Putallaz, responsable marketing chez Poken. Si une marque, présente sur un évènement, un salon, installe un de ces "tags" NFC sur son stand contenant des informations sur la société et ses produits, le client pourra, grâce au dispositif de Poken et NXP, charger les données et les consulter sur son mobile. Il pourra ensuite les transférer par mail et surtout partager son point de vue, poster des commentaires sur le site Poken, lesquels pourront ensuite être directement envoyés sur d'autres réseaux sociaux.

Parier sur le marketing viral

Les usages sont en tout cas nombreux pour des entreprises dont l'objectif est de développer des opérations de marketing viral de grande ampleur. « L'entreprise récupère, après l'évènement, des informations quantitatives, c'est-à-dire le nombre de personnes qui ont approché leurs téléphones du tag NFC » ajoute Carole Putallaz. L'occasion de faire une analyse statistique rapide et de tirer un premier bilan. « Après l'inscription des clients sur le site de Poken, continue Carole Putallaz, la marque a également accès à des informations qualitatives sur leur origine géographique, leur âge. etc. Ce qui crée du lien ». Ce genre de données n'est cependant pas systématiquement disponible: c'est à l'utilisateur de choisir lesquelles il veut partager sur le réseau.

 

 

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi