L'ire de Neuf Cegetel n'aura pas réussi à enlever à Iliad son avantage en matière de Wimax! Le Conseil d'Etat a rendu sa décision concernant la légalité de la licence Wimax détenue par IFW, une...

L'ire de Neuf Cegetel n'aura pas réussi à enlever à Iliad son avantage en matière de Wimax ! Le Conseil d'Etat a rendu sa décision concernant la légalité de la licence Wimax détenue par IFW, une filiale d'Iliad. Et la maison mère de Free pourra donc conserver son sésame.
 
Rappelons les faits. Neuf Télécom avait été le premier détenteur de la licence Wimax nationale mais n'en voyant pas encore les potentialités, l'opérateur avait jugé qu'elle n'était qu'un centre de coûts et avait donc décidé de la rendre à l'Arcep.
 
Altitude s'était alors porté demandeur de la licence nationale et l'Arcep avait jugé qu'il y avait état de "rareté" puisqu'il y avait deux licences à attribuer et un seul demandeur. L'opérateur normand avait donc obtenu la licence. En septembre dernier, Iliad a racheté Altitude Télécom et a, de ce fait, mis la main sur la licence nationale de l'opérateur.
 
Neuf Télécom a alors contesté la procédure d'attribution de la licence à Altitude arguant que la deuxième licence est l'objet d'une sélection par étape et par région. Après un arbitrage en sa défaveur de la part de l'Arcep, Neuf Cegetel avait donc décide de saisir le Conseil d'Etat.
 
Ce recours a été rejeté par le Conseil d'Etat qui confirme la précédente décision de l'Arcep. Dans un communiqué, le groupe explique qu' "IFW et le groupe Iliad prennent acte du long retard engendré par cette procédure délibérément abusive qui les a pénalisés et en tireront les conclusions juridiques qui s’imposent". Pourra-t-on s'attendre à une nouvelle plainte concernant le manque à gagner?
 
En avril dernier, Iliad avait annoncé la disponibilité d'une offre Wimax à ses abonnés mais elle reste énigmatique puisque aucun service concret n'est encore proposé.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/07/2006)