Retardée par l’échec du centre de données du Texas en 2008, la consolidation des centre de données américains s’accélère aujourd’hui, sous l’impulsion de celui de Caroline du Nord. Pour les fournisseurs d’infrastructure, c’est enfin une opportunité à saisir.

Datacenters : une vague de consolidation prévue pour évoluer vers plus de sûreté et d’efficacité

 

La consolidation des datacenters aux Etats-Unis devrait enfin s’accélérer. C’est la conclusion à laquelle Randi Powell, un chercheur de l’entreprise Deltek, est arrivé en étudiant le marché et ses tendances, et en s’appuyant sur l’évolution passée du secteur. Le rapport de recherche, appelé « Data Center Consolidation in the States », a pour but de mettre à disposition des entreprises fournissant les infrastructures un rapport précis sur les opportunités à saisir. Cela leur permettra de mieux s’adapter aux évolutions futures d’un marché en pleine croissance et aux exigences changeantes.

Les Etats sont moteurs

Ce rapport, donc, met en évidence le rôle moteur que peuvent jouer certains acteurs dans les phénomènes qui animent le marché. Ainsi, Pour Randi Powell, « l’élément déclencheur des tendances des dernières années fut la tentative l’externalisation du centre de données du Texas, en 2008 ». En effet, les difficultés rencontrées par celui-ci au cours l’opération découragèrent bon nombre d’états de l’imiter. Il ajoute toutefois que « désormais, c’est le centre de données de Caroline du Nord qui joue le rôle de moteur : son action de consolidation est scrutée, analysée, puis imitée ». 

 

Un phénomène qui va aller en s’intensifiant

En fait, le catalyseur pourrait bien être l’arrivée de nouveaux gouverneurs à la tête des états en 2011. En effet, ces derniers ont clairement énoncé leur volonté d’efficacité et recherchent pour la plupart d’entre eux une réduction des dépenses étatiques et une meilleure efficacité des infrastructures. Or, cela passera nécessairement par la consolidation et l’externalisation de celles-ci.