Le dégroupage poursuit sa course folle. L’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) vient d’en publier les derniers chiffres. Au premier juillet 2004, elle en a ainsi comptabilisé...

Le dégroupage poursuit sa course folle. L’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) vient d’en publier les derniers chiffres. Au premier juillet 2004, elle en a ainsi comptabilisé 730.720, dont 717.654 en dégroupage partiel et 13 066 en dégroupage total.

Au cours du premier semestre 2004, le dégroupage partiel a donc maintenu la forte croissance constatée depuis la mi-2003, le nombre d'accès ayant été multiplié par 2,5. Durant cette même période, le dégroupage total a véritablement décollé, avec un nombre d'accès multiplié par quatre.

« Ces trois derniers mois ont été marqués par les annonces simultanées de plusieurs opérateurs (Free, Neuf Telecom, Cegetel, Tiscali) qui ont lancé des offres de dégroupage total sur le marché résidentiel. Rappelons que ces offres permettent aux consommateurs d'opter pour un opérateur unique et donc une facture unique, qui couvre l'abonnement téléphonique, les communications téléphoniques et les services ADSL (notamment Internet haut débit). » (ART).

En parallèle, le déploiement des opérateurs continue : désormais, ce sont 731 sites qui ont été livrés par France Télécom aux opérateurs pour qu'ils puissent y installer leurs équipements nécessaires au dégroupage.

Sur son site Internet (www.art-telecom.fr), l’ART propose deux cartes de France à la consultation : une première sur le déploiement départemental du dégroupage (voir ci-dessous) et l’autre sur le pourcentage de la population métropolitaine située en zone dégroupée.

Déploiement départemental du dégroupage

Départements et villes où France Télécom a livré
au moins un site aux opérateurs dégroupeurs (deux opérateurs alternatifs
présents au minimum sur ce site)

Départements non encore dégroupés

Source : ART

Départements et villes où France Télécom a livré au moins un site aux opérateurs dégroupeurs (deux opérateurs alternatifs présents au minimum sur ce site)
Départements non encore dégroupés

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/07/2004)