Les enfants d'aujourd'hui vont grandir en bénéficiant, mais aussi en souffrant, de leurs vies hyper connectées. Cela débouchera sur une nouvelle culture d'entreprise valorisant la rapidité de pensée et la synthèse précise des données.

Les dirigeants de la prochaine génération, rois du multitasking?

Le futur d'Internet verra une collaboration sans cesse croissante de l'esprit humain avec la technologie, et la sensation du fossé entre la personne et ses appareils s'estompera. Dans une tentative d'évaluer l'impact que cela peut avoir sur le développement des jeunes générations et de l'environnement digital, Pew Internet & American Life Project a demandé aux acteurs et aux critiques de la technologie leurs prévisions en la matière. On a demandé aux personnes de l'échantillon si elles jugeaient que l'effet d'Internet, et de son omniprésence, sur le câblage des jeunes cerveaux serait positif ou négatif, et les réponses furent quasiment équilibrées. En outre, beaucoup ont suggéré que les attentes et la consommation de technologie allaient évoluer, ce qui ne peut que signifier que les innovateurs et les entreprises vont devoir adapter leur stratégie en conséquence.

Un esprit de décision habile et précis comptera beaucoup dans les organisations futures

La prochaine génération donnera naissance à des chefs d'entreprise et à des ingénieurs habitués aux données faciles, peut-être moins prédisposés à l'analyse en profondeur d'une source d'information unique. Un des répondants a suggéré que l'information fixée rapidement pouvait entraîner une diminution de la patience et de la motivation, débouchant sur une stagnation de l'innovation. D'un autre côté, l'évolution des structures sociales entraînera une distinction entre ceux qui sont capables de prendre des décisions correctes rapidement, sur base de sources d'informations multiples, et les spécialistes qui se reposent sur une réflexion en profondeur, précise. Ces deux forces peuvent être complémentaires mais elles laisseront derrière ceux qui se laissent plus facilement détourner, distraire, ou se satisfont de divertissements faciles. Les nouveaux leaders auront une plus grande capacité à filtrer, analyser et synthétiser l'information tout en étant habiles à confirmer la crédibilité de cette information.

L'utilisation de la technologie comme soutien cognitif peut entraver le développement personnel

En plus de l'indispensable aptitude à la précision et à la gestion des données, l'intégration croissante de la technologie modifiera le futur concept de l'identité. Le futurologue John Smart suggère que le développement personnel constituera un problème, car il y aura plus d'incitants à profiter de ses loisirs pour se détendre ou à déléguer la prise de décision à des machines plus intelligentes. Motiver les gens à être « plus satisfaits d'eux-mêmes, plus productifs et plus civiques que ne l'étaient leurs parents » sera le défi de la prochaine décade et des suivantes. Les entreprises et leur management devront compter avec des outils de gestion de comportement et de productivité prêts à l'emploi, mais tempérés d'une touche humaine.