Le projet européen Cloud Catalyst a pour but de développer le "cloud computing" en proposant des outils de formation et de conseils aux entreprises. Cette stratégie a pour objectif l’innovation et les gains de productivité.

Dynamiser le "cloud" en Europe via une aide aux entreprises

Une étude NetSkope montre que les applications de cloud sont, aux Etats-Unis, moins utilisées que les réseaux sociaux. Néanmoins le cloud regroupe des utilisations de plus grande envergure. C’est l’objectif du projet Cloud Catalyst d’en faire la promotion en Europe. Ce ne sont plus seulement les grandes entreprises qui peuvent économiser des frais administratifs et matériels en utilisant le "cloud computing". Les startups technologiques et les incubateurs sont les plus enthousiastes après que Dropbox et Amazon Web Services notamment ont connu de francs succès. La réduction de coûts et les innovations inhérentes au cloud ont ainsi conduit l’Union européenne à lancer Cloud Catalyst en octobre 2013. Porté par Andreia Jesus de Portugal Telecom, ce projet s’est vu doté d’un budget de 600 000 euros.

La stratégie du go-to-the-cloud

Convaincus qu’une meilleure connaissance du cloud permet d’atténuer les craintes liées à la protection des données, les porteurs du projet Cloud Catalyst  ont jugé important de démarrer par une étape d’information individuelle à l’égard des plus concernés par le cloud. Persuadés également que le manque de savoir-faire et de formation freinent les investissements dans cette technologie. Cloud Catalyst veut donc doter les entreprises d’outils à même de répondre à leurs interrogations:  pourquoi développer le « cloud », quels sont les risques ou encore, quels seront les obstacles et comment les éliminer ? La plateforme annoncée  "Go-to-the-cloud" sera une collection d’outils variés de management, de questions légales,etc. Les forces européennes du "cloud computing".

Une impulsion supranationale nécessaire

À cela s’ajoutent de nombreux "workshops" organisés par Cloud Catalyst au sein de salons et d’événements européens. Pour s’assurer une force de frappe plus efficace auprès des entreprises, Cloud Catalyst s’est associé à l’association EuroCloud, leader du secteur avec plus de 2000 entreprises membres réparties dans l’Union européenne. Ensemble, ces deux partenaires espèrent approcher toujours plus d’entreprises et leur proposer de l’aide. Les défenseurs de Cloud Catalyst pensent qu’une impulsion supranationale est nécessaire pour accélérer une telle transition. Transition nécessaire puisque les législateurs européens considèrent que le cloud est une technologie qui accélère le passage des idées aux solutions.

Rédigé par Simon Guigue