Les décisionnaires français sont de plus en plus en nombreux à pousser leurs compagnies à s'équiper en outils numériques mobiles. Une tendance à exploiter intelligemment de la part des développeurs.

Les entreprises se tournent sérieusement vers les smartphones et les tablettes

En France, les employés recourent de plus en plus aux smartphones et aux tablettes numériques dans le cadre de leur travail. Le phénomène a été mis en évidence par l'institut Markess Innternational, au cours d'une étude menée auprès de 143 décideurs, et rendue publique à l'occasion du salon Mobile IT Expo d'octobre 2011. Ainsi, il apparait que 11% des employés français utilisent déjà un ordiphone dans le cadre de leur activité professionnelle, chiffre qui devrait atteindre 23% en 2013 (25% si l'on inclue les tablettes). Point important: ce pourcentage ne prend pas en compte les employés utilisant leurs smartphones personnels dans un but pro, mais uniquement les smartphones dédiés à cet usage en entreprise.

Des fonctions qui séduisent les décideurs

Pour expliquer cette tendance, les personnes interrogées mettent en avant l'engouement de la part des décideurs. Ces derniers sont en effet largement séduits par les gains en termes de temps et de productivité, ainsi que les nombreux usages qu'ils peuvent avoir (accès permanent aux données de l'entreprise, collecte d'informations sur le terrain...). Et la tendance ne risque pas de s'inverser, avec notamment l'arrivée de la 4G, du HTML5, ou encore l'essor du Cloud Computing. Bien évidemment, ces nouveaux usages impliquent également de nouvelles problématiques.

De nouveaux enjeux, à la fois sécuritaires et fonctionnels

Parmi eux, citons l'aspect sécuritaire induit par la circulation accrue des données, l'adéquation entre application et interface (du fait notamment de la petite taille des écrans de smartphones), ou la transformation nécessaire des modes et des plannings de travail. Pour cette raison, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à recourir à des applications clés en main, conçues sur mesure pour un usage particulier. Cette tendance constitue d'ailleurs une opportunité majeure pour les développeurs, à condition que ceux-ci s'adaptent efficacement aux évolutions rapides du secteur. De fait, 50% des offreurs français ont moins de 5 ans d'existence, ce qui met en évidence un fort développement du secteur.