Une grande majorité de sociétés propose à ses salariés des conditions de travail plus souples et qui ne nécessitent pas d'être dans les locaux. Un essor facilité par la popularisation des technologies.

Aux Etats-Unis, le télétravail s'installe durablement dans les entreprises

Le télétravail est de plus en plus utilisé par les entreprises américaines. Puisque si l'on en croit Regus, ce sont désormais 85 % de sociétés qui offrent désormais la possibilité à leurs salariés de travailler de manière plus flexible. La raison : cela permet de faire des gains substantiels en productivité tout en améliorant les conditions de travail. "C’est une très bonne nouvelle que la flexibilité au travail soit devenue la norme", note à ce sujet Sande Golgart, vice-président du cabinet. Et d'ajouter : "cela est positif pour la société dans son ensemble mais également pour l’environnement".

La motivation conduit à la productivité

Plus des trois quarts des entreprises qui les utilisent pour permettre à leurs employés de travailler en partie de chez eux voient une augmentation significative de la motivation et la satisfaction de leurs troupes. De plus, 50 % d’entre elles considèrent que cela conduit à faire augmenter de façon significative la productivité du travail. "Cela permet également de faire baisser le turnover", souligne Sande Golgart.  Sans surprise, c'est évidemment grâce à l'essor des outils technologiques, smartphones en tête, que cette flexibilité a pu se populariser.

Les seniors encore à la traîne

Pour autant l’étude insiste sur le fait que le télétravail n’est pas encore accessible à tous dans les entreprises. En effet, seules 35 % des sociétés américaines proposent cette solution à leurs cadres seniors. Dans tous les cas, même si certaines entreprises mettent encore en avant les problèmes de confiance que ce système peut engendrer, les avantages semblent plus nombreux et la méthode devrait encore gagner du terrain dans les entreprises.