Aux Etats-Unis, les abonnés Internet par le câble sont plus nombreux que les abonnés DSL (Digital Subscriber Line). Mais l'état du marché devrait être modifié ces prochaines années, d'après une...

Aux Etats-Unis, les abonnés Internet par le câble sont plus nombreux que les abonnés DSL (Digital Subscriber Line). Mais l'état du marché devrait être modifié ces prochaines années, d'après une étude du cabinet Jupiter Research.
 
D'ici 2010, les connexions DSL devraient être plus nombreuses que les connexions câblées : "Aux Etats-Unis, les technologies DSL (Digital Subscriber Line) surpasseront les connexions par câble en parts de marché d’ici à 2010 en raison d’une forte impulsion de la part des opérateurs télécoms", d’après Joe Laszlo, Directeur de Recherche chez JupiterResearch et auteur de l’étude aux Etats-Unis.
 
En France, par exemple, la situation est tout à fait inverse : l'ADSL équipe l'écrasante majorité des internautes français : à la fin du premier trimestre 2006, 9,9 millions d'abonnés l'étaient à l'ADSL alors que le reste, 600000, l'étaient au câble.
 
En réaction à la montée en puissance des connexions DSL aux Etats-Unis, les câblo-opérateurs devront réagir : "Les câblo-opérateurs américains devront allier baisse des prix et efforts marketing pour limiter cette tendance", poursuit M. Laszlo. En Europe les technologies DSL conserveront leur domination sur le câble.
 
Le nombred'abonnés au haut débit devrait quant à lui atteindre les 79 millions aux Etats-Unis et les 110 millions en Europe d'ici 2011. Fin 2005, 36% des foyers américains étaient connectés en haut-débit. Alors que les Etats-Unis connaîtront une rapide progression du haut-débit jusqu'à 65% en 2011, ils resteront en retard par rapport à l'Europe, où la concurrence sur le marché permet aux consommateurs de profiter de bas prix.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 20/06/2006)