Sur le réseau, les membres montrent un intérêt particulier aux entreprises indiennes. Mais même si ce taux d'engagement reste élevé, il commence à baisser, rappelant l'importance pour les marques de développer une véritable stratégie.

Facebook renforce l'engagement des Indiens pour leurs marques nationales

En Inde, près de 57 millions de personnes se rendent sur Facebook. Ce qui représente environ 70 % de la population connectée, rapporte SocialBakers. Et ces internautes ne se montrent pas contre le fait d'utiliser le réseau pour marquer leur engagement pour une marque. Avec une spécificité intéressante : si l'on en croit une récente étude* de Ketchum Sampark, le taux d'engagement des Indiens reste plus marqué envers les marques nationales qu'internationales. Selon le rapport, les marques indiennes voient leur nombre de fans croître plus vite que les marques internationales. Si l'on additionne l'ensemble des fans acquis par les entreprises indiennes sur une année, il semble que la croissance atteigne les 105%. Et dans le détail, les pages des compagnies nationales ont enregistré une croissance entre 7 et 15% supérieure à celle des entreprises internationales.

Une croissance rapide du nombre de fans

"Les médias sociaux représentent désormais une part importante des usages faits du web en Inde", commente Ajay Sharma, Managing Partner chez Ketchum Sampark. "Si l'on y ajoute la montée en puissance du web sur mobile, on se rend compte que les marques disposent désormais d'un boulevard pour se connecter à leurs consommateurs, qu'ils s'agissent des plus aisés comme des autres". Cette croissance va de pair avec le taux d'engagement : celui-ci est plus important côté indien qu'international dans huit des dix catégories étudiées. Les deux catégories qui résistent étant celle de la joaillerie et celle de l'éducation. Mais cette tendance ne doit pas masquer le fait que, s'il reste supérieur au taux d'engagement enregistré par les sociétés internationales, celui des compagnies indiennes est en baisse.

Un déclin à ne pas négliger

Dans sept des catégories, le chiffre global a ainsi baissé. Le déclin est plus marqué côté finances, télécommunications et automobiles. Au contraire, les compagnies spécialisées dans la beauté et la santé, dans l'alimentation, et dans le tourisme, ont suscité plus d'intérêt cette année. Dans le détail, le taux d'engagement pour 26 des 100 marques indiennes étudiées est supérieur à 5%. Quand il est de 2% pour 41 autres compagnies. "Encore plus que de faire croître la base de fans sur Facebook, la tâche principale des marketeurs est désormais d'améliorer l'engagement de ces derniers", conclut ainsi Ajay Sharma.

*Analyse faite sur 100 marques indiennes et 100 marques mondiales qui sont présentent sur Facebook à travers 10 catégories de Janvier à Février 2012.