Dans le cadre d’une économie collaborative et dans un souci de production durable et efficace, FarmBot élabore des machines agricoles de précision en open source.

FarmBot prend pour modèle Farmville pour une agriculture de précision en open source

Selon un rapport publié l'année dernière par le World Resources Institute, l’agriculture mondiale devra accroitre sa production d'environ 60% pour répondre aux besoins alimentaires d’une population mondiale passant de 7 à 9 milliards d’ici 2050. Cet enjeu est d’autant plus grand que les chercheurs s’attendent à voir dans ces prochaines années des pénuries d'eau, de carburant, d'engrais et de terres cultivables. Une des solutions envisagées, qui jouerait également un rôle important dans l’agriculture durable, consiste à pratiquer une agriculture de précision qui utilise des outils technologiques tel que des tracteurs autodirecteurs ou des drones afin de rendre l’utilisation de leurs ressources plus efficace. Cependant, la plupart des outils d’agriculture de précision s’adressent seulement aux fermes industrielles du fait de leur coût. C’est afin de rendre cette technologie accessible à tous les agriculteurs que Roy Landon Aronson a souhaité associer à l’agriculture des technologies modernes, l’économie d’échelle et l’open data en créant, FarmBot, une machine en open source dont la conception peut être empruntée et personnalisée par tout le monde.

L’agriculture de précision accessible via des logiciels en open source

La machine est équipée d'un logiciel open source qui peut être facilement modifié et complété. Les utilisateurs conçoivent leur ferme graphiquement sur la plateforme et téléchargent leurs spécifications numériques pour le matériel. Ainsi, la machine connait la position exacte des cultures et peut réaliser de nombreuses tâches telles que planter ou arroser par exemple. L’équipe de FarmBot est sur le point d’achever son premier prototype de machine, appelé FarmBot Genesis. Conçu pour être évolutif, hackable, simple et fabricable, le prototype devrait servir de base pour de prochaines recherches et développements à destination de fabricants et amateurs. Il comporte un microcontrôleur Arduino et deux outils: un injecteur de semences et une buse d'arrosage. Il peut être dérivé en plusieurs tailles pour couvrir des surfaces allant de 1m2 à 50m2. FarmBot favorise pour quiconque la réalisation d’expérimentations afin de développer de nouveaux logiciels et solutions d’agriculture de précision à travers des machines open source.

Un cadre évolutif et une interface « gamified »

De la même façon que les imprimantes 3D ou les machines outil à commande numérique, FarmBot fonctionne sur un cadre évolutif, pouvant être aménagé de différentes façons. L’équipe qui se charge de sa création envisage de travailler ensuite sur le développement de logiciels qui comprendront une interface "gamified" de la gestion des cultures. Roy Landon Aronson compare cette interface avec le populaire jeu en ligne Farmville. L’entrepreneur envisage de créer des kits de matériel afin de permettre aux agriculteurs de toutes tailles de créer de nouvelles activités liées à FarmBot. Il souhaite que son prototype FarmBot Genesis s’adresse au "jardinier geek" par exemple, soit aux individus qui ont toujours voulu un jardin et qui veulent donc un jouet "geek" pour les aider. Mais avant tout, FarmBot a pour mission de créer une communauté qui réalise des plans de matériels, des logiciels, des données et de la documentation de façon libre et en open-source, permettant à chacun de construire et d'exploiter une machine agricole.

Rédigé par Manon Garnier
Journaliste