plus utilisé par les entreprises. Il peut être un simple standard automatique accueillant le public par un message et l'orientant vers le service demandé. L'audiotex communique des informations stan...

plus utilisé par les entreprises. Il peut être un simple standard automatique accueillant le public par un message et l'orientant vers le service demandé. L'audiotex communique des informations standard, comme les bulletins météo, l'indice des prix de l'INSEE .... Les services vocaux interactifs (SVI) fournissent des renseignements personnalisés en mettant le correspondant en contact avec une base de données. Des messages vocaux sont logés dans un ordinateur. La voix peut être synthétique ou pré-enregistrée par un comédien. La qualité du service dépend de la succession des options offertes. Si ces services utilisent une ligne téléphonique normale, le coût est celui d'un appel local. S'il s'agit de numéros surtaxés dits "Audiotel" commençant par 08 suivis des chiffres 36.64 jusqu'au 36.73, la tarification est nettement supérieure. Les commutateurs spéciaux de France Télécom sur lesquels ces appels aboutissent comptabilisent la durée. France Télécom reverse de 30 à plus de 50 % du prix aux responsables éditoriaux des différents services. En 1996, France Télécom a ainsi reversé 1 465 millions de F aux sociétés sur un revenu brut de 2 849 millions de F. Passant par des "hébergeurs", certaines sociétés fournissent des serveurs vocaux "clés en main", elles sont alors rémunérées au pourcentage. Les entreprises payent à France Télécom les raccordements et les abonnements. l'abonnement au service Audiotel coûte 590 F, l'abonnement mensuel par numéro de 160 à 1 532 F/mois et le raccordement des serveurs va de 675 à 4 200 F. (Le Monde - 17/09/1997)