Fêtant aujourd'hui le premier anniversaire du "7", Cegetel rencontre un vif succès avec ses trois forfaits d'appels longue distance lancés en novembre dernier : plus de 70 % de ses nouveaux abonnés ...

Fêtant aujourd'hui le premier anniversaire du "7", Cegetel rencontre un vif succès avec ses trois forfaits d'appels longue distance lancés en novembre dernier : plus de 70 % de ses nouveaux abonnés en janvier ont choisi cette formule. Le forfait dans le fixe est valable deux mois. Moyennant par exemple 165 F, on peut téléphoner pendant trois heures (avec une heure de plus le week-end). Directeur général de la branche grand public et professionnel, Pierre Bardon avoue "on ne s'attendait pas à un tel succès. Les gens sont visiblement sensibles à l'innovation et aux moyens de gérer leur temps d'appel". Misant à fond sur cet engouement, Cegetel veut proposer une offre couplée fixe-mobile. Ainsi, un abonné à SFR et au 7 recevra une seule et unique facture avec des heures mobiles et des heures fixes, un temps d'appel commun, à utiliser sur l'un ou l'autre de ses téléphones. A compter de septembre, premier pas vers le forfait unique, il pourra bénéficier d'un numéro unique.

Lancé le 2 février 1998, le "7" propose des tarifs de 10 à 57 % inférieurs à ceux de France Télécom pour les appels longue distance (national et international). Rappelons que le 7 ne couvre pas les appels locaux toujours facturés par France Télécom. Cegetel compte aujourd'hui 650 000 lignes activées (deux tiers de particuliers, un tiers d'entreprises) et prévoit de dépasser cette année le million. 80 % environ des appels passés par le 7 sont vers la France, 9 % seulement vers l'international. La moitié des clients sont des familles, 30 % sont cadres supérieurs, 25 % ouvriers ou employés, 30 % habitent l'Ile-de-France. Cegetel se refuse à communiquer la facture réelle de ses abonnés. (Le Parisien - 02/02/1999)