France Telecom vient d'annoncer l'acquisition d'Orange pour un montant de 25,1 milliards de livres (40,3 milliards d'euros). France Telecom reprend en plus la dette d'Orange à hauteur de 1,8 milliar...

France Telecom vient d'annoncer l'acquisition d'Orange pour un montant de 25,1 milliards de livres (40,3 milliards d'euros). France Telecom reprend en plus la dette d'Orange à hauteur de 1,8 milliard de livres, portant la valeur totale de l'acquisition à 26,9 milliards de livres (43,2 milliards d'euros). Cette acquisition constitue une étape majeure pour France Telecom dans l'accélération de sa stratégie internationale et lui confère une position de premier plan au Royaume-Uni, second marché des télécommunications. Orange, Itinéris et les autres activités mobiles de France Telecom seront regroupées au sein d'une nouvelle société, baptisée New Orange, dirigée par Hans Snook, PDG d'Orange, et Graham Howe. New Orange comptera environ 30 millions d'abonnés d'ici à la fin de l'année. Le chiffre d'affaires consolidé de New Orange aurait représenté, sur une base proforma, environ 8 milliards d'euros en 1999. New Orange sera cotée à Londres, Paris et New York fin 2000 ou début 2001. Suite à cette opération, la participation de l'Etat français dans France Telecom passera de 61 à 54 %. Après clôture, Vodafone détiendra une participation légèrement inférieure à 10 % dans France Telecom. Les gains provenant de la mise en bourse de New Orange seront utilisés par France Telecom pour racheter pour un montant maximum de 8,4 milliards de livres (13,5 milliards d'euros) d'actions France Telecom détenues par Vodafone. Après émission, France Telecom pourra racheter tout ou partie des actions France Telecom détenues par Vodafone à n'importe quel moment. L'acquisition d'Orange est soumise à l'approbation de la Commission Européenne, à la confirmation de l'obtention par Orange de sa licence UMTS au Royaume-Uni et à l'approbation de l'émission de nouvelles actions France Télécom lors d'une AGE de ses actionnaires. La clôture de la transaction est prévue pour fin juillet ou août. Avec une présence importante dans chacun des quatre principaux marchés européens et une forte implantation dans 15 pays, New Orange sera le second opérateur mobile européen. France Telecom et Orange bénéficieront ensemble d'une expérience et d'un important savoir-faire dans le développement de portails, passerelles, de contenus et de commerce mobile. New Orange détiendra deux des plus fortes marques du marché européen ainsi que des ressources et des compétences pour maximiser leur valeur. (A lire aussi, les articles sur le sujet parus dans la presse d'aujourd'hui, notamment dans La Tribune et les Echos) (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 30/05/2000)