France Télécom se met à la voix sur IP. Afin de pallier certains problèmes comme des grésillements ou des coupures qui nuisent à la qualité de la réception, l'opérateur vient d'annoncer la mise...

France Télécom se met à la voix sur IP. Afin de pallier certains problèmes comme des grésillements ou des coupures qui nuisent à la qualité de la réception, l'opérateur vient d'annoncer la mise au point d'une nouvelle norme de codage, la G.729.1. Particularité : elle permettra d'améliorer la qualité des communications en transitant par le réseau Internet.
Dans un communiqué, l'opérateur explique que la G.729.1 est "la première norme de codage de la voix en bande élargie capable d'interfonctionner avec la norme de bande étroite G.729", norme qui, est-il précisé, était "largement déployée dans les infrastructures existantes de voix sur IP".
 
Elaborée par un consortium dirigé par France Télécom dans le cadre de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), la norme devrait pouvoir assurer un encodage audio entre 8 et 32 Kbit/s (contre 8 Kbit/s jusqu'à présent), une perte moins importante de paquets IP et un décodage de flux audio compressé en G.729.1 au meilleur débit possible parmi 12 débits, ce qui devrait permettre de réguler toute congestion du réseau.
 
Cette bande élargie, qui, une fois déployée, permettra la cohabitation entre "les terminaux et équipements réseau de nouvelles et anciennes générations", n'utilise qu'un seul codec, ce qui laissera également la possibilité de réduire les coûts liés aux nombreuses opérations de codage/décodage provoquées par l'utilisation de multiples formats.
 
Il semblerait que la résistance contre Skype s'organise...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/10/2006)