Le catalogue d’interconnexion de France Télécom pour 1999 vient d’être approuvé par l’ART. Ce catalogue affiche une baisse sensible de près de 14 % (sur la base d’un panier moyen de consommations),...

Le catalogue d’interconnexion de France Télécom pour 1999 vient d’être approuvé par l’ART. Ce catalogue affiche une baisse sensible de près de 14 % (sur la base d’un panier moyen de consommations), pratiquement uniforme quels que soient les paliers d’interconnexion (- 14,4 % pour le local, - 14,5 % pour le régional, - 13,9 % pour le national). Les frais fixes, pour leur part, baissent d’environ 10 %. Les concurrents de France Télécom sont dans l’ensemble satisfaits. Cegetel souligne toutefois, qu’au delà de la baisse, le catalogue 1999 maintient une sorte de “prime” aux nouveaux entrants investissant dans le déploiement d’infrastructures alternatives. La baisse des tarifs d’interconnexion est en moyenne de 13,8 % pour les opérateurs de services (L 34.1).

Par ailleurs, un certain nombre de nouveautés figurent dans ce catalogue. France Télécom offrira ainsi un accès depuis sa boucle locale aux réseaux privés virtuels, permettra l’accès à des services spéciaux de type numéros verts ou Audiotel, proposera de nouvelles possibilités techniques de raccordement et baissera les charges liées à la fonction de portabilité des numéros. De plus, pour la mise en œuvre effective des conventions d’interconnexion, France Télécom devra respecter des délais variant entre 4 et 9 mois, contre un maximum de 18 mois auparavant.

En revanche, il faudra attendre le mois de mars pour que le cas spécifique de l’interconnexion depuis les cabines publiques ne soit tranché.

La baisse des tarifs d’interconnexion devrait relancer une certaine guerre des prix. France Télécom entend en effet poursuivre sa politique “d’innovation tarifaire” “nous ne regarderons pas nos concurrents profiter de cette baisse”. (Les Echos La Tribune Le Figaro - Libération Le Parisien 23/12/1998)