Transfix. Ces baisses portent, à compter du 1er janvier 2000, sur les liaisons d'un débit égal ou supérieur à 128 kbit/s. Le prix de la redevance annuelle d'abonnement pour le 128 kbit/s baisse ...

Transfix. Ces baisses portent, à compter du 1er janvier 2000, sur les liaisons d'un débit égal ou supérieur à 128 kbit/s. Le prix de la redevance annuelle d'abonnement pour le 128 kbit/s baisse ainsi de 15 % en moyenne en fonction de la distance. Les clients souhaitant passer d'une liaison 64 kbit/s à une liaison 128 kbit/s bénéficieront de la gratuité des frais d'accès au service. Les frais d'accès au service des liaisons hauts débits à 1920, 1984 et 2048 kbit/s baissent de 33 %. Cette baisse peut atteindre 35 % pour les liaisons à 512 et 768 kbit/s. Les abonnements aux très hauts débits de 34 Mbit/s baissent de 38 %. Les frais d'accès au service pour les 34 et 155 Mbit/s bénéficient de baisses de 20 à 30 %. Lorsqu'il s'agit d'immeubles déjà raccordés en fibre optique, une remise de 20 à 40 KF s'ajoute. Par ailleurs, les frais d'accès au service pour tous les clients ayant déjà une liaison Transfix et souhaitant monter en débit, sont réduits à 4 000 F HT, quel que soit le nouveau débit souscrit. Enfin, France Télécom accorde des remises liées à la durée du contrat et au volume. Le parc des liaisons numériques a crû de 24 % en 1999 et de 42 % pour les seuls moyens débits (64 et 128 kbit/s). Les Liaisons Louées Internationales numériques bénéficient elles aussi de réductions. Ces baisses concernent essentiellement les accès à 64 et 128 kbit/s. Des réductions importantes touchent en particulier les liaisons vers les Pays-Bas et le Royaume-Uni, pouvant aller jusqu'à 30 % pour les 128 kbit/s. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 12/01/2000)