milliards d’euros environ. L’accord annoncé le 19 octobre dernier sur la cession de 473 immeubles pour un montant total de 2,97 milliards d’euros à un consortium d’investisseurs regroupant les fon...

milliards d’euros environ. L’accord annoncé le 19 octobre dernier sur la cession de 473 immeubles pour un montant total de 2,97 milliards d’euros à un consortium d’investisseurs regroupant les fonds Whitehall gérés par Goldman Sachs, GE Capital et CDC Ixix représentant les groupes CDC et Caisse d’Epargne, vient d’être confirmé par France Télécom. Le portefeuille cédé représente près de 40 % de la surface totale occupée par le groupe. Il regroupe des immeubles de bureaux et des immeubles mixtes abritant des surfaces de bureaux et des équipements de télécommunications du groupe, répartis sur l’ensemble du territoire français. Cette opération sera réalisée au cours des trois prochains mois. S’inscrivant dans le cadre du programme de désendettement du groupe, cette opération constitue la première étape du plan de cession de ses actifs immobiliers annoncé en janvier 2001 pour un total de 3 à 5 milliards d’euros, dont 2 à 3 milliards en 2001. Une seconde transaction de 1 à 2 milliards d’euros devrait suivre en 2002. 6 % environ des surfaces des immeubles cédés dans cette première étape seront libérées à court terme. Une partie importante des immeubles cédés sera prise en location par le groupe, avec des baux de droit commun (6 et 9 ans). Les immeubles considérés comme stratégiques à l’exploitation du réseau de France Télécom (42 immeubles au total, 10 % des loyers) seront cédés sous forme de crédit-bail à un pool bancaire dirigé par HSBC-CCF, pour environ 290 millions d’euros. Cette opération permet au groupe de réduire sa dette d’environ 2,7 milliards d’euros (hors crédit-bail). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 8/11/2001)