britanniques. Déjà partenaires dans le consortium Global One, les deux groupes viennent de conclure une alliance stratégique avec la société britannique Energis (filiale télécoms à 74 % de la compa...

britanniques. Déjà partenaires dans le consortium Global One, les deux groupes viennent de conclure une alliance stratégique avec la société britannique Energis (filiale télécoms à 74 % de la compagnie d'électricité National Grid). Détenue à 50 % par Energis et à 25 % chacun par France Télécom et Deutsche Telekom, la nouvelle société baptisée "MetroHoldings", conçue comme un "dispositifi complémentaire à Global One" devrait investir sur cinq ans 100 millions de livres dans la construction des réseaux locaux pour les entreprises dans 8 principales villes britanniques, dont Londres, Manchester et Birmingham.100 millions de livres supplémentaires seront investis par les trois partenaires dans la commercialisation et le raccordement des entreprises clientes. Comme l'explique François Comet de France Télécom "pour France Télécom, c'est le moyen d'accéder à la boucle locale en Grande-Bretagne. Cela représente un renforcement très significatif de la présence de Global One au Royaume-Uni, où il disposera désormais d'un réseau sans couture". 10 millions de livres (100 millions de F) seront, dans un premier temps, investis sur Londres. Un réseau national de près de 5 000 km de fibre optique SDH (norme de transmission synchrone numérique) a déjà été développé par Energis à moindre coût en enroulant la fibre sur les câbles électriques de sa maison mère. Son réseau local à Londres court le long du réseau souterrain du métro. Détenant déjà au Royaume-Uni la société de services de transmission par satellites GlobeCast ainsi qu'une série de participations dans les secteurs de la fourniture de services mobiles (Martin Dawes) ou des transmissions numériques (Castle Transmission International), France Télécom renforce ainsi sa présence dans ce pays. (Les Echos - la Tribune - 03/04/1998)