Les deux opérateurs ayant participé aux enchères lancées le 31 juillet par l'autorité de régulation des télécoms allemands, via leur joint-venture MobilCom Multimedia, viennent d'acquérir une licenc...

Les deux opérateurs ayant participé aux enchères lancées le 31 juillet par l'autorité de régulation des télécoms allemands, via leur joint-venture MobilCom Multimedia, viennent d'acquérir une licence UMTS en Allemagne pour 8,37 milliards d'euros. (voir la lettre du 18/08/2000). Ayant acquis deux blocs de 2 X 5 MHz chacun, les deux opérateurs participent à la deuxième étape des enchères. Cette licence va leur permettre d'offrir des services multimédia mobiles aux clients allemands, dès 2002. Actuellement, Mobilcom (2,72 millions d'abonnés) offre une large gamme de services à tous les secteurs du marché allemand dans le domaine des télécommunications fixes, mobiles, voix et données y compris des solutions Internet. Selon son directeur général, Gerhard Schmid, "le déploiement du réseau UMTS va fournir les bases technologiques aux nouvelles applications et aux services multimédia mobiles. Dans un avenir proche, les individus auront accès à tout un ensemble de services au moment et à l'endroit où ils le souhaitent". Pour sa part, Michel Bon, le président de France Télécom, se félicite "pour France Télécom, cette licence représente un pas en avant majeur dans sa stratégie de développement sur le marché allemand et conforte sa position de principal opérateur mobile européen". Vendredi, l'autorité de régulation des télécoms allemands a procédé à un second tour d'enchères, pour l'attribution de cinq blocs de fréquences de MgH, dits "asymétriques" ou "non couplés" de puissance et de qualité inférieures. Elles viendront compléter les capacités des opérateurs et leur permettront d'améliorer leurs services. N'ayant duré que quelques heures, cette procédure s'est terminée sur un montant total de 287 millions d'euros. Cinq groupes ont obtenu chacun un bloc. Viag Interkom, détenu par le britannique BT, est le seul à ne pas avoir obtenu de bloc supplémentaire. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 21/08/2000)