Créé par Bill McGowan en 1968, MCI ne fournissait au départ qu'un modeste service de radiotéléphone privé aux camionneurs circulant entre Chicago (Illinois) et Saint-Louis (Minnesota). En 1984, MCI,...

Créé par Bill McGowan en 1968, MCI ne fournissait au départ qu'un modeste service de radiotéléphone privé aux camionneurs circulant entre Chicago (Illinois) et Saint-Louis (Minnesota). En 1984, MCI, qui bien que modeste irritait le géant AT&T, réussissait à force de procès à faire éclater l'opérateur américain en huit compagnies. Dix-huit ans plus tard, avec 52 000 employés, 21 millions de clients, 18,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, MCI n'hésite pas à sacrifier une partie de ses marges pour grignoter des parts de marché à AT&T et Sprint. En annonçant une réduction de "ses actions de promotions" en juillet dernier, MCI substituait le service MCI One, offrant non seulement un abonnement longue distance, mais aussi un accès aux services locaux et au radiotéléphone, au programme "friends & Family", trop généreux à l'égard des nouveaux clients. Voulant croitre absolument, MCI s'est lancé, bien avant les autres, sur le marché local. La société n'a pas hésité pour constituer un réseau de fibre optique, baptisé MCI Metro, reliant les 25 principales cités américaines, à investir 1,7 milliard de dollars, et ce pour s'octroyer une part des 100 milliards de dollars du marché local en permettant aux entreprises de se connecter. Cependant, jusqu'à présent, les opérateurs locaux ont refusé de lier leur réseau à MCI Metro ne laissant ainsi à l'opérateur que le choix de nouvelles actions contentieuses. Malgré tout, face à AT&T et Sprint, son agressivité lui a permis de prendre une bonne longueur d'avance sur les technologies de l'information. Ainsi, non seulement MCI, grâce à sa filiale MCI Systemhouse et à son savoir-faire marketing, gère aux Etats-Unis 40 % du trafic Internet, mais l'opérateur a été choisi par 30 des 100 premières entreprises mondiales pour leur Intranet. (La Tribune - 25/08/1997)