Nissan lance un van électrique transformable en espace de travail. Un tiers-lieu mobile qui répond à plusieurs problématiques.

Le futur du bureau sera-t-il dans la voiture ?

Le travail du futur sera nomade. 48% des entreprises américaines poussent déjà leurs salariés à travailler depuis n'importe quel endroit ou terminal. Les tiers-lieux sont de plus en plus populaires. Agence bancaire ou laboratoire d’innovation peuvent ainsi désormais accueillir les travailleurs en mal de flexibilité. Et ce n’est pas tout. La voiture pourrait bientôt en être. Nissan lance en effet le e-NV200 workspace, un van électrique, tout ce qu’il y a de plus classique... ou presque.

Dans le coffre du véhicule à zéro émission de CO2, se cache un bureau pliant intégré, tout équipé. Ordinateur à écran tactile, internet sans fil, bluetooth, mini-réfrigérateur ou encore machine à café : tout y est pour faciliter le travail. Les lumières sont contrôlables par smartphone. L’espace de travail peut abriter une ou deux personnes maximum. Un tiers-lieu original parce que mobile, comme peut l’être dans une moindre mesure le projet Matrioshka avec son dispositif déplaçable.

Un tel concept fait sens dans les grandes villes comme San Francisco où les loyers s’envolent. Et il pourrait avoir encore plus d’intérêt dans un véhicule autonome, pour gagner du temps sur les routes en travaillant. À condition de ne pas avoir le mal des transports.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste