Rappel : Global Crossing, fournisseur de solutions de télécommunications, et certaines sociétés du groupe, excepté Asia Global Crossing et ses filiales, se sont mis le 28 janvier 2002 ...

Rappel : Global Crossing, fournisseur de solutions de télécommunications, et certaines sociétés du groupe, excepté Asia Global Crossing et ses filiales, se sont mis le 28 janvier 2002 sous la protection du chapitre 11 de la loi des Etats-Unis relative aux faillites, auprès du tribunal de commerce du district Sud de New York et ont engagé les procédures concomitantes devant la cour suprême des Bermudes. Global Crossing a atteint en 2002 ses objectifs de trésorerie, de résultats générés par les services, d’EBITDA (résultat avant intérêts, impôts et amortissements), de dépenses de maintenance et d’exploitation, définis dans le plan opérationnel présenté aux créanciers en mars 2002. Global Crossing a terminé 2002 avec 782 millions de dollars de liquidités sur ses comptes bancaires, soit bien plus que les 611 millions de dollars fixés dans le plan de fonctionnement. Les services ont généré 2 878 millions de dollars de revenus en 2002, soit 150 millions de plus que les prévisions du plan d’exploitation. L’EBITDA issu des services s’élève à 243 millions de dollars en 2002, soit une amélioration de 12 millions de dollars sur les plans d’exploitation. Les dépenses de fonctionnement d’exploitation, y compris les coûts de maintenance des tiers, atteignent 1 074 millions de dollars, soit une amélioration de 8 millions de dollars par rapport au plan d’exploitation. La réduction des effectifs en 2002 a permis à Global Crossing d’épargner près de 215 millions de dollars. Fin 2002, Global Crossing employait près de 4 300 salariés, cotnre 8 000 en janvier 2002. La fermeture et la consolidation de 279 bureaux en 2002 ont permis de réaliser une économie annuelle de 130 millions de dollars. Le réseau IP mondial de Global Crossing relie 200 villes situées dans 27 pays. La disponibilité du réseau a été maintenue en 2002 à 99,999 %. La plate-forme VoIP a transporté 8,2 milliards de minutes de communication au cours de l’année. Le trafic transporté par le réseau IP de Global Crossing (hors VoIP) a crû de 200 % en 2002. Le débit du réseau IP est passé de 10 Gbps à 30Gbps. Global Crossing a établi un nouveau record de vitesse Internet en mai 2002 en transportant 625 Mo de donnés sur 12 550 km en 13 secondes, soit 7 000 fois plus vite que sur une ligne commutée. Le réseau avancé de Global Crossing a permis à ses clients européens de mettre en oeuvre IPv6, la dernière génération de protocoles d’adressage et de communication IP. Global Crossing a servi près de 75 000 clients dans le monde en 2002, dont 40 % environ de sociétés figurant au classement Fortune 1000. Parmi ces clients, 6 000 ont opté pour les services IP de Global Crossing. Plus de 2 000 nouveaux contrats et renouvellement de contrats, d’une valeur totale de plus de un milliard de dollars, ont été signés en 2002. Le chiffre d’affaires de la division européenne Entreprises de Global Crossing a progressé de 15 % en 2002. Les contrats signés représentent plus de 450 millions de dollars au total. Les résultats de la divison Entreprises pour l’Amérique Latine ont été multipliés par six entre janvier 2002 et janvier 2003. Les revenus issus des services ont progressé d’environ 70 % entre 2001 et 2002. De nouveaux produits et services conçus pour répondre aux besoins critiques de communication des entreprises, s’appuyant sur l’infrastructure IP avancée de la société, ont été lancés tout au long de l’année 2002. Global Crossing se concentre aujourd’hui sur la sortie de la procédure de faillite, le développement de ses activités et de son chiffre d’affaires, tout en consolidant sa nouvelle structure de dépenses et en continuant à exploiter son puissant réseau. Global Crossing espère sortir du chapitre 11 au premier semestre 2003. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 11/03/2003)