américain des télécoms longue distance sur le numéro 2, MCI. WorldCom propose 30 milliards de dollars (180 milliards de F) pour enlever MCI à BT. C'est la plus grosse opération jamais réalisée dans ...

américain des télécoms longue distance sur le numéro 2, MCI. WorldCom propose 30 milliards de dollars (180 milliards de F) pour enlever MCI à BT. C'est la plus grosse opération jamais réalisée dans ce secteur et l'une des plus importantes de l'histoire boursière américaine. Cette opération surprend d'autant plus que MCI serait sur le point de fusionner avec le britannique BT qui détient déjà 20 % de son capital pour créer Concert (voir la revue de presse du 28/08). Ayant annoncé parallèlement la prise de contrôle de Brooks Fiber (services de télécommunications locales) poour 2,4 millirds de dollars, WorldCom se propose de financer l'opération par un échange d'actions à raison de 41,5 dollars par titre MCI. Selon lui, cela représente "une prime de 41 % par rapport au cours de clôture du 30 septembre et 9 milliards de dollars de mieux" que le prix négocié à la baisse par BT (108 milliards de F). Chez MCI, on indique que "le conseil d'administration se réunira le moment venu pour examiner tous les aspects du dossier et toutes les possibilités". Si cette OPA aboutit, elle donnerait naissance à l'un des leaders mondiaux des télécommunications avec 30 milliards de dollars de chiffre d'affaires. L'an passé, le chiffre d'affaires de WorldCom s'est élevé à 5,6 milliards de dollars (+ 30 %) pour un bénéfice d'exploitation de 896 millions de dollars (+ 32 %). Tournée vers une clientèle d'entreprises, WorldCom est présente sur le marché local, longue distance et international du téléphone et sur Internet "Ensemble WorldCom et MCI auront le capital, les capacités commerciales et un réseau capable de concurrencer plus efficacement les compagnies existantes, sur le marché domestique comme à l'étranger". Le PDG de WorldCom, Bernard Ebbers, est prêt à accueillir BT dans son tour de table. Liée au feu vert de la Federal Communications Commission, du conseil de la concurrence et des actionnaires des deux compagnies, cette opération pourrait être bouclée avant la fin du premier trimestre 1998. (Les Echos - La Tribune - Le Figaro - Libération - 02/10/1997)