Face à la recrudescence de la vidéo en ligne, de nouvelles solutions voient le jour pour optimiser la qualité et le coût de la diffusion.

[Hello TMRC] Une nouvelle solution pour améliorer la diffusion de vidéos en ligne

Présente il y a dix jours lors du NAB SHOW* à Las Vegas aux côtés de Level(3)**, la startup française Streamroot.io, issue de la saison 5 du Camping a décroché vendredi dernier le prix Hello Tomorrow Challenge de la catégorie IT/COMMUNICATIONS. L'occasion de revenir sur cette nouvelle solution de broadcasting avec Pierre-Louis Théron, co-fondateur. Aujourd'hui, la video en ligne, en live ou en replay est complètement entrée dans les habitudes des utilisateurs. Cependant, on constate souvent des problèmes de diffusion, lenteur, qualité d'image médiocre, "buffering". Streamroot.io a élaboré une solution permettant d'offrir un flux streaming plus rapide.

Un système actuel surchargé

Actuellement, tous les utilisateurs qui regardent une vidéo en ligne passent par les mêmes serveurs de bande-passante et chargent leurs vidéos depuis une seule même source. "Le 6 avril, raconte Pierre-Louis, il y avait la sortie du premier épisode de la saison 4 de Games of Thrones, très attendue par le public, il y a eu une surcharge d'utilisateurs et tous les serveurs ont sauté". Streamroot.io a développé une solution à destination des brodcasters en ligne, c'est-à-dire à tous les acteurs qui diffusent des vidéos en ligne comme Youtube, Dailymotion mais aussi les chaînes de télévision, proposant une nouvelle configuration dans la diffusion : le "peer-to-peer". "Il y a alors une décentralisation des échanges de données qui s'opère et qui permet alors l'amélioration de la qualité de service puisqu'en téléchargeant depuis son voisin on aura des milliers de sources potentiellement disponibles plutôt qu'une seule" nous explique le co-fondateur de Streamroot.io. Bien qu'il existe déjà des solutions de P2P, Streamroot.io, elle, ne requiert aucun "plug-in” ou logiciel à installer par l'utilisateur, le code est directement intégré dans le "player video" du site web.

Une solution plus économique

Streamroot.io promet de réelles économies pour les diffuseurs. Aujourd'hui, lorsque l'on diffuse de la vidéo en ligne, tout ce qui est chargé provient d’une bande passante. Et les diffuseurs paient selon la quantité de données qui transite par cette bande passante. Donc, plus les personnes chargent, plus cela coûte cher. Ainsi, cette solution permet une baisse notable des coûts de bande "puisque tout ce qui ne transitera par la bande passante ne sera pas facturé" détaille Pierre-Louis. La startup promet aux diffuseurs une réduction de 50 à 90% des frais de bande-passante. Streamroot.io cible dans un premier temps le marché nord-américain, gros consommateur de videos en ligne avec un grand nombre de diffuseurs. Toutefois, Pierre-Louis évoque les avantages d'une telle solution dans les pays émergents d'Amérique Latine et d'Asie du Sud-Est où la qualité de réception est bien plus médiocre et où il y a une forte croissance d'utilisateurs de vidéos en ligne. Enfin, du fait de sa nature internationale, cette solution pourrait parfaitement répondre aux besoins des diffuseurs lors d’événements internationaux très suivis en ligne tels que la Coupe du monde ou les Jeux Olympiques.

 

*Conférence annuelle organisée par l'Association nationale des radiodiffuseurs aux États-Unis.

**Un des plus importants opérateurs de télécommunications Internet et fournisseur de bande-passante.

Rédigé par Kenza ADEÏDA
Journaliste