Avec l’ouverture du réseau sur toute la France, Bouygues Télécom peut désormais rivaliser à armes égales avec ses deux rivaux Itinéris et SFR sur le marché de la téléphonie mobile. Bouygues Télécom ...

Avec l’ouverture du réseau sur toute la France, Bouygues Télécom peut désormais rivaliser à armes égales avec ses deux rivaux Itinéris et SFR sur le marché de la téléphonie mobile. Bouygues Télécom couvre aujourd’hui 90 % de la population, contre 97 % pour Itinéris et 95 % pour SFR. Prévoyant d’atteindre en fin d’année 1,3 million de clients, le troisième opérateur espère doubler son parc dès l’an prochain à 2 millions. Pour couvrir en 2000, 97 % de la population française, le groupe compte investir 1,5 à 2 milliards de F.

Directeur général, Patrick Leleu estime que d’ici à 2002 près de 45 % de la population française sera équipée d’un mobile, soit “25 à 28 millions de mobiles en circulation”. En outre “70 % des appels concerneront les mobiles”. Pour prendre des parts de marché aux deux leaders, Patrick Leleu n’entend pas changer de stratégie commerciale “depuis 1996, nous avons le prix de la minute la moins chère du marché. Depuis, les concurrents ont baissé les leurs et sont maintenant au même niveau que nous”.

Le groupe envisage désormais d’utiliser son réseau mobile pour rivaliser avec le réseau filaire classique contrôlé par France Télécom. Son réseau DCS 1800 suffit pour développer de nouveaux services “notre réseau a été conçu dès le départ pour accueillir 10 millions de clients. C’est un réseau dense et nous n’avons aucun problème de saturation en vue sur Paris”. Tout en se refusant à le commenter, le groupe s’apprête à mener dans Paris un test pour valider son nouveau concept de “téléphonie familiale”. Pour un abonnement mensuel de 180 F, un foyer dispose d’une “base” (un téléphone fixe semblable à un téléphone classique, mais branché sur le réseau cellulaire de Bouygues Télécom). Cette base dispose d’un numéro de téléphone. Bouygues Télécom offre, en complément de cette base, un premier téléphone mobile et facture 80 F/mois chaque combiné mobile supplémentaire (doté chacun de son propre numéro de téléphone). Tous les appels passés entre les membres d’une même famille sont gratuits. Selon que l’on appelle depuis un mobile ou depuis la base, les autres communications sont facturées appel par appel avec une tarification différente. Tant pour les appels locaux que nationaux, les tarifs depuis la base sont légèrement en-dessous de ceux de France Télécom. Les tarifs depuis les mobiles sont inférieurs à 1,50 F la minute (sauf pour les appels vers des mobiles non Bouygues qui coûtent le double).

Toutefois, la licence initiale de Bouygues Télécom ne prévoyant pas de tels développements, ce concept doit être validé par l’ART. Le groupe aurait déjà demandé à l’ART de lui attribuer des blocs de numéros pour que l’on puisse appeler les bases. Ces numéros commenceraient, non pas par 06, mais par les identifiants géographiques (01, 02 …). (Les Echos La Tribune Le Figaro Le Parisien 05/11/1998)