aux entreprises. Sur ce segment de clientèle, Jean-Marie Messier, le président de la Générale des Eaux, a fixé à sa filiale comme objectif de détenir 20 % du marché français des communications nati...

aux entreprises. Sur ce segment de clientèle, Jean-Marie Messier, le président de la Générale des Eaux, a fixé à sa filiale comme objectif de détenir 20 % du marché français des communications nationales et internationales d'ici à 2001. L'an dernier, ce marché s'est élevé à 11 milliards de F sur un total de 29 milliards pour le secteur de la téléphonie fixe d'entreprises. Cegetel Entreprises avait déjà lancé, en juillet 1997, une offre pour les entreprises, limitée toutefois par la loi "aux groupes fermés d'utilisateurs". Depuis l'ouverture du marché le 1er janvier, Cegetel peut s'attaquer à un marché beaucoup plus vaste. Baptisée Pléiade, son offre est proposée aux entreprises dans les régions couvertes par le réseau Télécom Développement pour les services du "7", à savoir l'Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais, le Rhône, l'Auvergne. Le réseau couvrira toutes les entreprises françaises par étapes au plus tard le 1er juin. Pléiade est destinée aux entreprises ayant un budget annuel global supérieur à 100 000 F. Cegetel a mis au point "une tarification agressive et audacieuse" offrant une réduction de 20 % en moyenne par rapport à "la meilleure offre de France Télécom" et des ristournes en fonction du trafic et de la fidélité de l'entreprise à Cegetel. Aucun abonnement, pas de frais de mise en service, une facturation à la carte, mensuelle (du début à la fin du mois), un relevé détaillé des appels et une ventilation du trafic d'un mois sur l'autre, d'une année sur l'autre, le tout gratuitement. Se refusant à donner des chiffres, André Meyer, directeur général de Cegetel Entreprises s'est félicité "sur le premier trimestre 1998, les prises de commandes et le chiffre d'affaires de Cegetel Entreprises seront bien supérieurs aux montants réalisés sur les six derniers mois de 1997". Cegetel Entreprises compte aujourd'hui 800 entreprises dont 100 grands comptes qui lui ont confié une partie ou la totalité de leurs communications longue distance (Renault, Mitsubishi, Lancôme, Danone ...). Des tarifs attractifs vers tous les mobiles seront proposés dès le mois de juin. A partir de septembre, la facturation unique intégrant téléphonies fixe et mobile sera disponible. (La Tribune - Les Echos - Le Figaro - 18/03/1998)