Non contents du succès de leur logiciel Skype, qui permettait d’ores et déjà à plusieurs millions d’internautes de par le monde de se téléphoner gratuitement via le web, Niklas Zeenström et Janus Friis viennent de lancer SkypeOut...

Ces deux Scandinaves comptent déjà 17 millions de téléchargements de leur logiciel Skype, lancé en septembre 2003 et qui permet à ses utilisateurs, en équipant leur ordinateur d’un microphone, d’établir un contact téléphonique avec les autres utilisateurs de Skype connectés.

Aujourd’hui, les créateurs du logiciel vont plus loin, en proposant aux internautes un nouveau service, baptisé SkypeOut. L’innovation n’est pas mince : il sera à l’avenir possible d’élargir son répertoire téléphonique aux numéros de téléphones fixes et portables. SkypeOut ne sera pas gratuit, a contrario de Skype, mais accessible via l’achat de cartes prépayées d’un minimum de 10 euros. Selon le Wall Street Journal, cela équivaudrait à un tarif de 2 centimes d’euros la minute.

Autant dire que pour appeler ses contacts de l’autre côté de la planète, l’offre est intéressante. Pour la mettre au point, la société Skype a dû passer des accords avec quatre opérateurs internationaux de télécommunications - Teleglobe, Level 3, iBasis et Colt – qui selon Niklas Zeenström assureront aux utilisateurs « une bonne couverture à travers les Etats-Unis, l’Asie et l’Europe ».

Voir www.skype.com, pour télécharger le logiciel.