Le réseau de fibre optique s'élargit sur le continent, mais les grandes puissances économiques ne sont pas les plus exemplaires. Pourtant, la fibre ouvre des horizons pour l'innovation.

Innover en Europe requiert plus de très haut débit

Si le déploiement du réseau de fibre optique se poursuit en Europe, des efforts restent à fournir pour que l’infrastructure soit à la hauteur des enjeux économiques qui y sont liés, affirment dans un rapport les analystes du FTTH Council Europe. "La France demeure à la quinzième place du classement - sur dix sept -, comme l’année dernière. Avec désormais 1,46 % de pénétration pour 370 000 abonnés", explique à L’Atelier Nadia Babaali, l'une des responsables associées à l'étude. "Cela reste faible par rapport à l’ensemble de la population française", précise-t-elle. Et si les Pays-Bas, le Danemark ou la Slovaquie poursuivent le déploiement de la fibre, certains pays comme la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Espagne sont notablement absents du classement effectué par le FTTH Council Europe. Pourtant, selon les analystes, cette technologie joue un rôle majeur pour l’innovation. 

De grandes économies européennes absentes du classement

"La FTTH est la seule technologie qui offre du très haut débit non seulement en ‘download’, mais aussi en ‘upload’", développe la responsable. Avant d’ajouter : "les nouveaux services, contenus et applications, aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers consomment beaucoup de débit". Et de citer le cloud computing, la vidéoconférence, les sauvegardes de dossiers en ligne ou encore la "video on demand" et les jeux vidéos. "L’impact pour les PME et les TPE qui font le tissu économique de l’Europe, est crucial. L’échange de fichiers, la sauvegarde en ligne, le cloud computing, l’accès à des réseaux de calculs partagés… tout cela ouvre des perspectives aux plus petits comptes, et la fibre facilite l’ensemble de ces échanges", note-t-elle.

La fibre optique facilite les échanges

Selon les chiffres avancés, le nombre d’abonnés à la "fiber to the home" - soit la fibre jusqu’au domicile - en Europe, Russie incluse, a augmenté de 22 % durant le premier semestre 2010. En valeur absolue, l’Europe atteint un total de 3,2 millions d’abonnés FTTH/B (fibre jusqu’au domicile/fibre jusqu’au bâtiment) et si l’on y ajoute la Russie, ce chiffre s’élève à près de 4,5 millions. Reste que le déploiement du réseau s’avère prometteur : plus de 26 millions de foyers sont en effet "homespassed" aujourd’hui, c’est-à-dire que leur raccordement à la fibre optique est désormais possible.