Que les voyageurs puissent continuer de communiquer en montant dans un train ou dans un avion : tel est le défi des grandes sociétés de transport. Airbus...

Que les voyageurs puissent continuer de communiquer en montant dans un train ou dans un avion : tel est le défi des grandes sociétés de transport. Airbus faisait il y a quelques mois les premiers tests de téléphonie mobile en plein vol. Du côté des trains, l'heure est à la réflexion sur l'accès à l'Internet haut débit.

En décembre dernier, l'opérateur Japan Telecom annonçait la réussite d'un test de connexion Internet à haut débit dans un train japonais circulant à 120 kilomètres par heure. Le Thalys, qui assure plusieurs liaisons quotidiennes entre Bruxelles et Paris, est lui aussi lancé sur cette piste. Le quotidien belge Le Soir annonce dans son édition de samedi que la compagnie ferroviaire a exécuté avec succès un test technique vendredi dernier.

Courrier électronique, surf sur la toile, messagerie instantanée : tout aurait parfaitement fonctionné avec une connexion stable. Thalys envisage donc d'équiper ses rames de connexions à l'Internet haut débit sans fil WiFi et d'assurer à ses passagers une liaison au réseau des réseaux qui se fera par satellite.

A la direction de Thalys, on assure que des tests commerciaux seront prochainement lancés pour mesurer l'intérêt des clients et prendre en compte leurs besoins. Ceux qui en bénéficieront devraient jouir de connexions gratuites au départ , avant que Thalys ne réfléchisse à la juste tarification pour que ses clients adoptent ce nouvel usage. L'objectif est que toutes les rames soient équipées d'ici le courant de l'année 2006.

(Atelier groupe BNP Paribas - 04/04/2005)