AOL-Netscape est le pire des scénarios”. James Love dirige à Washington le Consumer Project on Technology créé par l’avocat des consommateurs Ralph Nader en 1995. Tous deux s’apprêtent à mener une ...

AOL-Netscape est le pire des scénarios”. James Love dirige à Washington le Consumer Project on Technology créé par l’avocat des consommateurs Ralph Nader en 1995. Tous deux s’apprêtent à mener une campagne auprès des responsables de l’antitrust contre la fusion de Netscape et d’AOL. Selon eux, les logiciels de navigation sur l’Internet seront contrôlés, après cette fusion, entièrement par AOL et Microsoft. Ces deux sociétés veulent déplacer le centre de gravité du réseau vers des zones contrôlées par elles, accessibles seulement grâce aux technologies qu’elles possèdent. Les tentatives de Microsoft dans cette direction avaient jusqu’à présent été légèrement freinées par Netscape. Or, AOL, tout comme Microsoft, souhaite que l’Internet soit dominé par la publicité, le commerce et la surveillance des mouvements des consommateurs. Comme Microsoft, AOL veut créer un écran entre le consommateur et Internet pour rendre plus difficile la libre circulation sur le réseau et mieux orienter les utilisateurs vers ses propres sites. “En fait, avec Microsoft, AOL est la pire entreprise à laquelle Netscape pouvait être vendue”. Du point de vue de la législation antitrust cette fusion soulève des questions très sérieuses. Si elles portent atteintes sur un marché donné, les fusions d’entreprises aux Etats-Unis sont illégales. Selon James Love“il n’est donc pas trop tard pour interrompre cette fusion”. (Libération 26/11/1998)