Dans quelques semaines, France Télécom soumettra à l'ART son offre de services ADSL. En cas d'avis favorable et après validation du ministère, l'opérateur déploiera ses services d'ici à 2002 dans ...

Dans quelques semaines, France Télécom soumettra à l'ART son offre de services ADSL. En cas d'avis favorable et après validation du ministère, l'opérateur déploiera ses services d'ici à 2002 dans 500 villes en commençant par Paris et l'Ouest parisien dès le second semestre. Deux cibles sont visés : les internautes avides de débits rapides (accès à 500 kbits) et les PME ou petits sites distants pour la connexion à 2 Mbit/s à l'Internet ou aux réseaux intranets d'entreprise. Les expérimentations prévues à Nice ainsi qu'au Mans auprès de 400 utilisateurs résidentiels et professionnels, permettront à France Télécom de valider l'offre technique des fournisseurs ADSL et de peaufiner son modèle commercial. Des packages complets incluant le modem ADSL et le filtre associé, une panoplie Internet (boîtes aux lettres, adresses IP, services Wanadoo) ainsi que le choix du débit sont proposés par ses agences commerciales. Les professionnels disposeront d'accès à 1 Mbit/s (sens descendant) et 256 kbit/s (sens ascendant) pour un forfait mensuel de 1 145 F TTC, les résidentiels d'accès à 500 kbit/s (sens descendant) et 128 kbit/s (sens ascendant) pour un forfait mensuel de 345 F TTC. Alcatel fournira l'ensemble de la chaîne d'équipements ADSL allant du modem du client à l'équipement de concentration d'accès en passant par le serveur d'accès à hauts débits "Alcatel a été retenu, car c'est le seul fournisseur à l'heure actuelle à proposer une offre de bout en bout sur étagère, c'est-à-dire qui ne nécessite pas de développement spécifiques supplémentaires pour le réseau français". (Réseaux & Télécoms - 19/02/1999)