Télécom. Tout en saluant les efforts de l'ART en vue notamment de faire baisser les charges d'interconnexion et d'élargir le champ des services offerts à l'interconnexion, l'AFOPT constate que cet...

Télécom. Tout en saluant les efforts de l'ART en vue notamment de faire baisser les charges d'interconnexion et d'élargir le champ des services offerts à l'interconnexion, l'AFOPT constate que cette approbation intervient, comme l'an passé, très tardivement. (voir la lettre du 17/12). Estimant qu'une approbation le 30 octobre au plus tard semble indispensable pour tenir compte des contraintes économiques des opérateurs, elle demande à l'ART de mettre en place, pour l'année prochaine, une association plus étroite des opérateurs nouveaux entrants tout au long du processus d'approbation, ce qui permettrait d'accélérer et de clarifier certains points. L'AFOPT regrette notamment que la baisse des charges d'interconnexion (11 % en moyenne) soit inférieure à la hausse du trafic en 1999 (+ 20 %) . Par ailleurs, l'association estime que les conditions de présélection proposées par France Télécom à compter du 17 janvier 2000 ne sont pas satisfaisantes et regrette l'absence de contrepartie pour les nouveaux entrants. Tout en reconnaissant que la structure tarifaire de l'interconnexion favorise les appels longs passés en soirée et bénéficie ainsi à Internet, l'AFOPT regrette qu'il n'y ait pas une offre d'interconnexion spécifique à Internet. Enfin, l'AFOPT regrette que les conditions d'interconnexion pour les numéros 0860 payants, servant à l'accès à l'Internet, ne soient pas définies dans ce catalogue. Selon elle, une stabilité des conditions économiques et techniques est nécessaire pour permettre les investissements indispensables au passage de la France à la Société de l'Information. L'AFOPT regroupe les opérateurs 9 Telecom, Bouygues Télécom, Cegetel Entreprises, Colt télécommunications France, GTS Carrier Services, Médiaréseaux, SFR et SRR. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 22 /12/1999)