Le haut débit mobile pourrait bien devenir prochainement le premier mode d'accès à Internet sur le continent. Mais avant d'égaler les bénéfices de l'industrie mobile dans son ensemble, il faudra revoir la réglementation.

L'Amérique Latine confirme son virage vers le mobile

Le haut débit mobile poursuit sa croissance en Amérique latine : selon le rapport de la GSMA, après l'augmentation de 133% du nombre d'abonnés en cinq ans, une augmentation de 50 % est à prévoir cette année. Le secteur bénéficie en fait du manque d'infrastructures fixes et de leur faible développement. En permettant d'accélérer l'adoption du haut débit et d'impacter la croissance, le haut débit mobile devrait, à terme, devenir la première plate-forme d'accès à internet. En conséquence, le rapport prévoit plus de 750 millions de connexions mobiles sur la zone d'ici 2015, avec un taux de pénétration moyen de 122%. Pour Sebastian Cabello, directeur de GSMA Amérique latine, en 2011, "les connexions haut débit mobiles ont dépassé les connexions DSL et par câble et représentent aujourd'hui le meilleur espoir pour les gouvernements de réaliser leurs plans de développement technologique".

Un marché déjà prospère

Il faut dire que le marché mobile est déjà porteur de croissance en Amérique Latine. Actuellement, le continent représente déjà, avec ses plus de 630 millions de connexions à la fin 2011, un des marchés les plus importants en volume. Le marché de la  téléphonie mobile est estimé à 175 milliards de dollars, soit 3,6% du PIB, dont une contribution de 82 milliards de dollars provenant des opérateurs mobiles, soit 1,7% du PIB. Outre cet apport financier, elle participe également du dynamisme de l'Amérique Latine par l'emploi. En effet, l'industrie mobile a généré 600 000 postes et en subventionne un million de plus. "L'Amérique latine est également l'un des marchés de téléphonie mobile le plus rapide au monde en termes de croissance", précise Sebastian Cabello, notamment en raison de "l'augmentation de l'accessibilité, de la flexibilité et de l'abordabilité des services mobiles".

Des défis à relever

Malgré tout, l'Amérique Latine doit dépasser quatre thèmes afin d'assurer le bon développement du haut débit mobile, et favoriser pleinement sa croissance. Dans un premier temps, il est nécessaire de rendre la réglementation transparente, et prévisible afin de favoriser le développement du haut débit mobile. Ensuite, réduire les impôts inefficaces pour favoriser la pénétration. Puis, encourager l'accès universel au haut débit mobile et, enfin, élaborer une carte claire de l'affectation du spectre mobile satisfaisant l'ensemble de la demande croissante. "Il est impératif d'encourager, sans étouffer, la croissance du haut débit mobile et de développer un écosystème de soutien, vital pour la région", conclut Sébastian Cabello.