génération aux enchères. Après avoir été le premier des pays de l'Union européenne a avoir ouvert son marché des télécommunications à la concurrence, la Grande-Bretagne sera également la première ...

génération aux enchères. Après avoir été le premier des pays de l'Union européenne a avoir ouvert son marché des télécommunications à la concurrence, la Grande-Bretagne sera également la première à proposer des services de téléphonie mobile de troisième génération (UMTS). Le Royaume-Uni vient en effet de lancer hier les premières enchères mondiales pour l'attribution de cinq licences de mobiles de troisième génération. Treize opérateurs et consortiums se sont officiellement portés candidats, dont bien sûr les quatre déjà en activité en Grande-Bretagne (BT Cellnet, Vodafone, Orange et One2One). Parmi les autres opérateurs, on trouve l'espagnol Telefonica, l'australien One.Tel, l'américain MCI-WordlCom, un consortium dont le chef de file est le britannique Virgin, ainsi que France Télécom aux côtés de NTL, le premier câblo-opérateur britannique dont il détient 24 %. Les candidats disposeront de deux à six semaines pour surenchérir et remporter l'une des cinq bandes de fréquences allouées pour ces nouveaux services. A mesure que les enchères monteront, ils pourront modifier leur proposition par flux plusieurs fois par jour. Fin décembre 1999, le marché britannique du mobile totalisait 24,1 millions d'abonnés, soit un taux de pénétration de 37 %. Il est le troisième marché en Europe après celui de l'Italie et de l'Allemagne. L'Allemagne et les Pays-Bas ont également opté pour la mise aux enchères, tandis que la France, l'Espagne, la Belgique, l'Italie et le Portugal ont choisi la procédure dite du "beauty contest" (concours de beauté), c'est-à-dire une sélection sur dossier technique. Dès 2002/2003, la troisième génération de téléphonie mobile permettra d'émettre ou de recevoir depuis son portable des images vidéo fluides, un accès à Internet rapide grâce à des capacités de transmission élevées. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 07/03/2000)