L’ART vient d’engager des mesures concrètes afin d’assouplir rapidement les conditions de l’utilisation des réseaux sans fil (désignés sous le terme WiFI) dans les bandes de fréquence 2,4 GHz ...

L’ART vient d’engager des mesures concrètes afin d’assouplir rapidement les conditions de l’utilisation des réseaux sans fil (désignés sous le terme WiFI) dans les bandes de fréquence 2,4 GHz et 5 GHz. En juin, l’ART présentera à la Commission Consultative des Radiocommunications des projets de décisions autorisant l’implantation libre de bornes d’accès dans des lieux de passage (hot spots). L’avis de la Commission européenne et des Etats Membres de l’UE devra être recueilli, processus d’une durée de trois mois. De plus, ces décisions devront être homologuées par le ministre chargé des télécommunications. Cet assouplissement sera effectif vers la fin 2002. Des services de raccordement à Internet haut débit par technologie RLAN pourront ainsi être fournis, notamment dans les aéroports. De plus, l’ART a proposé au Ministère de la Défense d’engager des discussions afin de rechercher les meilleures conditions pour mettre en œuvre les mesures prévues à partir de 2004, prévoyant la possibilité d’utiliser la totalité de la bande de fréquence 2,4 GHz avec une puissance inférieure à 100 milliwats en intérieur et inférieure à 10 milliwts en extérieur. Selon le Ministère de la Défense, ces conditions s’appliquent déjà dans certains départements. Au cours de l’été, l’ART publiera des lignes directrices afin de fixer les conditions permettant de conduire des expérimentations de réseau ouvert au public, notamment dans la bande de fréquence 2,4 GHz. Ces expérimentations permettront de tester ces technologies et d’évaluer leur capacité à faciliter l’accès haut débit à Internet dans des zones mal desservies par les réseaux existants. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 12/06/2002)