Lors d'une discussion entre individus, le langage du corps compte presque autant que le contenu échangé. D'où la nécessité de ne pas occulter l'aspect visuel lors des conversations virtuelles

L'information passe avant tout par la gestuelle

 

La gestuelle qui accompagne les discussions entre deux ou plusieurs personnes est essentielle pour éviter toute incompréhension ou malentendu. Du coup, son absence lors des échanges virtuels, peut être problématique. Trevor Dodds, chercheur à l'Institut Max Planck, a conduit une recherche sur le sujet, dans laquelle il constate que les discours qui se font sans support visuel restent dans tous les cas moins explicites que les autres. Et même un haut niveau de détails dans chaque description n'influe pas sur ce constat. Les gestes contiennent en fait une signification cachée, qui donne un sens au contenu oral.

Des tests via un avatar évolutif ou non

Pour arriver à cette conclusion, l'équipe a utilisé un système de discussion en ligne couplé à l'utilisation d'un avatar virtuel. Un premier groupe test discutait via l'avatar, celui-ci restant immobile, tandis que le second disposait d'un avatar personnalisé singeant l'ensemble de la gestuelle des deux interlocuteurs.  Et selon le docteur Trevor Dodds, les résultats sont sans équivoque: "nous nous sommes rendus compte que les mouvements effectués à la fois par la personne en train de parler et celle en train d'écouter contribuaient à une bonne compréhension du sens des mots et de leur contexte. Bref, à une communication claire et précise".

Le virtuel, un facteur inhibant majeur

Toutefois, de manière générale, les chercheurs ont noté que les participants avaient une forte tendance à limiter leurs mouvements dans le cas d'une discussion virtuelle. Selon eux, du coup, une communication n'est pleinement efficace que lorsqu'elle est menée en face à face, ou via une caméra interposée. Pour les chercheurs, les applications possibles à ces résultats sont nombreuses, que ce soit dans le domaine des télécommunications ou celui de la mise au point de mondes virtuels réalistes